P. Scimè : "Anderlecht doit repartir d'une page blanche"

Anderlecht a subi une terrible déconvenue ce dimanche en concédant un cinglant 4-0 sur la pelouse du FC Bruges synonyme de titre pour les Blauw en Zwart.

S’il reste deux matches avant la fin de la saison, il est grand temps pour les Mauves de se pencher très sérieusement sur l’ossature de l’équipe pour la saison prochaine.

Annoncé sur le départ après 11 saisons de bons et loyaux services, Silvio Proto risque de laisser un sacré vide dans un vestiaire qui manque cruellement de leader.

"Silvio Proto, on l’aime ou on ne l’aime pas, mais aujourd’hui il est là à l’interview. Il a pris ses responsabilités et n’a pas fui les journalistes. C’est facile de lui taper dessus, de dire qu’il veut partir, de le pousser vers la sortie, … mais sans lui, ces dernières années, il n’y aurait peut-être pas eu de titre à Anderlecht. Et lui, il est là aujourd’hui" souligne Pascal Scimè dans l’émission Complètement Foot de ce dimanche.

"On est vraiment très dur avec Silvio Proto alors que c’est un des meilleurs, si pas le meilleur gardien du championnat, embraye Nordin Jbari. On peut peut-être discuter sur cette saison mais les autres années il n’y avait pas photo. Pour parler de lui, je pense que cette rumeur d’Ostende est vraiment réelle, avec un président qui a les moyens d’attirer des joueurs comme lui, surtout que Silvio n’est pas un aventurier. Donc je le vois bien en discussion avec Ostende et je dirais même plus je le vois bien à Ostende par rapport à ce qui se passe actuellement. Il ne se sent plus trop aimé et je pense que sa décision dépendait aussi du titre. Si Anderlecht avait pu être champion, je pense qu’il aurait resigné encore deux ans. Ce n’est pas le cas, on n’a pas de boule de cristal mais je pense qu’il pourrait aller à Ostende."

Très critiqué cette saison, Besnik Hasi est également sur le départ.

"Il faut aller chercher un entraîneur à la hauteur d’Anderlecht. Il faut repartir d’une page blanche. Je n’aime pas parler de fin de cycle à Anderlecht, mais honnêtement, si Proto s’en va… les jeunes talentueux vont quitter le club, les joueurs en prêt ne vont pas rester, … il faut aller chercher une demi-équipe aujourd’hui à Anderlecht, analyse Pascal Scimè. Alors est-ce qu’il y a déjà des joueurs dans le noyau espoir qui sont prêts à intégrer le groupe élargi pour la saison prochaine ? Un Lukebakio va être en attente de temps de jeu mais est-ce qu’il ne va pas aller le chercher ailleurs ? Est-ce qu’on va l’intégrer, le responsabiliser ? "

"Il faut aller chercher des joueurs de qualité, mais aussi des joueurs qui sont prêts à jouer directement. Ces derniers temps, Anderlecht a toujours eu des joueurs qui n'étaient pas prêts…" conclut Nordin Jbari.

Trouver un nouveau coach, rebâtir une nouvelle équipe, responsabiliser de nouveaux cadres, … Les dirigeants anderlechtois ont donc du pain sur la planche pour cet été.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK