Olivier Deschacht fête ses 40 ans : sa carrière en 8 chiffres

Olivier Deschacht fête ses 40 ans ce mardi. Un âge important en foot. Pourtant le défenseur est toujours bien présent en Pro League. Retour sur quelques chiffres qui ont marqué sa carrière.

Des débuts en 2001

Alors qu’il arrive à Anderlecht en 1997 à l’âge de 16 ans, tout commence en 2001 pour le défenseur central. Le 18 décembre très exactement, Olivier Deschacht fête ses premières minutes de jeu en championnat contre Beveren. Il remplace Bertand Crasson à la 83e minute de jeu. Anderlecht, ce jour-là, ne fait qu’une bouchée des locaux et s’impose 1-4.

Dans l’équipe de départ, on retrouve notamment Filip De Wilde au but, Walter Bassegio avec Besnik Hasi dans l’entrejeu et Aruna Dindane en attaque.

681 matches en club

40 ans, c’est long en football. Très long. Du coup depuis 21 saisons, Olivier Deschacht arpente les pelouses de notre chère Pro League. Et pendant toutes ces années, le défenseur en a profité pour disputer la bagatelle de 681 matches en club.

La Pro League, c'est un championnat qu’il connaît bien, puisque l'arrière n’a jamais évolué à l’étranger. Le joueur est passé par trois clubs en Belgique : Anderlecht (602 matches), Lokeren (26 matches) et Zulte-Waregem (53 matches à ce jour).

1,86 point par match en moyenne en championnat

Avec 469 matches disputés en Pro League, Olivier Deschacht possède un bon ratio de point par match. Avec 1,86 point, avoir le défenseur est une bonne assurance, même si ce ratio tend à diminuer depuis qu’il est parti d’Anderlecht.

En tout, il a aussi disputé 40.247 minutes de Pro League.

Des rencontres aussi avec les Diables Rouges

Si sa carrière en Pro League est impressionnante, Deschacht a aussi goûté à l’équipe nationale. En tout, le défenseur a pris part à 20 matches sous la vareuse endiablée (plus six en U21). Avec 1165 minutes jouées, il compte 34 sélections.

De quoi le classer à la 163e place des joueurs ayant porté le plus le maillot des Diables Rouges. Une place qu'il partage avec Laurent Ciman et Karel Geraerts notamment.


►►► À lire aussi : Deschacht : "Je suis la preuve qu’il ne faut pas nécessairement être un surdoué comme Hazard"


Anderlecht, le club de son cœur

Si Olivier Deschacht a disputé énormément de rencontres en Pro League, c'est surtout sous la vareuse d'Anderlecht, son club de cœur, qu'il a presque pu atteindre ce chiffre. Avec 602 matches, il est le joueur qui a le plus porté le maillot mauve. 


►►► À lire aussi : Deschacht : "Deschacht et Anderlecht : une histoire qui prend fin après plus de 600 matches "


C'est en 2016 qu'il dépasse la légende du club, Paul Van Himst. Il déclarait à l'époque à propos de l'attaquant et de ce record : "Je ne serai jamais la moitié de Paul Van Himst, il représente énormément pour Anderlecht. De plus, à l'époque, les joueurs jouaient moins de rencontres sur une saison. Mais je ne veux pas minimiser ma performance. C'est superbe et j'en suis fier."

Une armoire à trophées bien remplie

En 21 saisons sur les terrains en Belgique, Olivier Deschacht a soulevé quelques trophées. 19 plus exactement. Tous obtenus sous la vareuse anderlechtoise. Le back gauche compte 9 titres de champion (2001, 2004, 2006, 2007, 2010, 2012, 2013, 2014 et 2017), 9 Supercoupe de Belgique (2001, 2002, 2007, 2008, 2011, 2013, 2014, 2015, 2018) et 1 Coupe de Belgique (2008). 

Un défenseur peu averti

Hormis une longévité impressionnante, Olivier peut se targuer également de n'avoir pas pris énormément d'avertissements. Avec 90 cartes jaunes et 2 rouges, c'est très peu, surtout pour un défenseur.

A titre de comparaison, avec sans doute ce qui se fait de mieux, Philipp Lahm a disputé 652 matches et a pris 49 bristol jaunes.

Des buts et des assists qui ont compté

En 21 ans, Olivier Deschacht a surtout montré quel défenseur important il pouvait être. Mais le back gauche s'est aussi montré sur le front de l'attaque. Et depuis qu'il est passé pro, le joueur a inscrit 15 buts et délivré 28 assists.

Et parmi tous ces buts, un revient souvent. Celui qui a permis à Lokeren de prendre un point sur la pelouse d'Anderlecht le 1er novembre 2018.

Newsletter Diables Rouges

Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges !

OK