« Nous ne ferons pas de cadeaux » au Standard affirme Clement

Philippe Clement
Philippe Clement - © YORICK JANSENS - BELGA

Le KRC Genk a fêté jeudi soir lors de l'avant-dernière journée des play-offs son quatrième titre de champion de Belgique. Le dernier match contre le Standard, dimanche dans la Luminus Arena, n'a plus d'enjeu pour les Limbourgeois. "Mais nous sommes des gagnants et nous voulons gagner chaque match. C'est ainsi que nous sommes devenus champions", a déclaré l'entraîneur Philippe Clement vendredi après une longue nuit animée.

Les "Rouches" ont donné un coup de main jeudi au KRC Genk en l'emportant à Sclessin face au Club de Bruges (2-0). Les Limbourgeois devaient, en effet, réaliser un meilleur résultat que les Brugeois pour être sacrés champions. C'est ce qu'ils ont fait en obtenant le point du match nul à Anderlecht. Le Standard, de son côté, s'est emparé de la troisième place et tentera de conserver cette position dimanche à Genk. "Mais nous ne ferons pas de cadeaux", a expliqué Clement. "Le Standard s'est surtout aidé lui-même, étant donné qu'il est de nouveau troisième. De plus, cette équipe est composée de gagnants. Nous voulons gagner chaque match. C'est ainsi que nous sommes devenus champions. Nous ferons de dimanche un jour de fête avec les supporters et nous essayerons de terminer la saison sur une bonne note. Nous ne laisserons pas gagner l'adversaire."

Toutefois, Clement donnera la chance à un certain nombre de joueurs qui ont eu moins d'occasions de briller au cours de la saison. "Il y a un certain nombre de gars qui ont été mal récompensés pour leurs bons efforts. Je leur ai déjà dit qu'ils recevront leur chance dimanche. L'équipe montrera donc autre chose", a relevé l'entraîneur de Genk. "Il faudra également voir dans quel état sont les joueurs après toutes ces soirées. Reste à savoir s'ils se présenteront tous à l'entraînement samedi après-midi. Nous mettrons sur pied la meilleure équipe possible, compte tenu des circonstances.

" Je n'ai pas changé depuis un an et demi"

Philippe Clement a également parlé de la fête après le titre de jeudi soir et a, comme prévu, bien profité de ce moment. « J'ai fait la fête plus que je ne l'ai jamais fait en tant que joueur, les chevaux ont été lâchés », a déclaré Clement, visiblement épuisé.

Tout va très vite pour Clement. En 2017, il a débuté sa carrière d'entraîneur en tant que T1 de Waasland-Beveren. Deux ans plus tard, il a obtenu à 45 ans son premier titre en tant que coach. « Je n'ai cependant pas l'impression d'avoir vécu une grande évolution. Bien sûr, les expériences vous rendent meilleur. Nous avons vécu des choses très spéciales et vous en tirez des leçons. Même de vos erreurs vous tirez des leçons. Mais je n'ai pas vraiment changé depuis un an et demi », a déclaré Clement.

« Tout le monde en a profité, même les joueurs qui n'ont peut-être pas reçu beaucoup leur chance. Tout le monde a, en effet, fait la fête. J'aime cela, car c'est la force de cette équipe », a relevé le T1 de Genk, qui n'a rejoint son lit que vers 06h00. « Nous avons également reçu de nombreuses félicitations de la part des autres équipes, même de ceux qui ont perdu le titre jeudi. Tout le monde plébiscite le club, et cela me donne tellement plus de plaisir. Pozuelo a également envoyé un message immédiatement après la rencontre pour féliciter toute l'équipe. Il a naturellement joué un grand rôle dans cette réussite. »

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK