No sweat, no glory, no racism ! : le rappel à l'ordre clair du FC Bruges

A l'occasion du partage entre le Club de Bruges et le Sporting de Charleroi dans le cadre de la 25ème journée de championnat le week-end dernier, Francis N'Ganga, le défenseur de Charleroi, a été la cible de certains supporters des "Blauw en Zwart".

Insultes, cris de singe et jets de bière, le back gauche carolo a eu droit à la "panoplie complète". "Franchement, c’est triste. Je dirais même stupide. Nous sommes en 2018, plus au Moyen-Âge. Que cela puisse encore arriver est incroyable et vraiment désolant", avait expliqué N'Ganga dans la DH.

Quelques jours plus tard, le FC Bruges annonçait vouloir collaborer avec les services de police. Le but : analyser les images vidéo afin d'identifier et de sanctionner les fauteurs de troubles. Ces derniers risquent évidemment une interdiction de stade. Ils pourraient aussi être renvoyés devant la Cellule football du SPF Intérieur. De lourdes amendes sont possibles dans ce cas.

Ce jeudi soir, pour la réception du Standard de Liège en Coupe de Belgique, le Club a partagé un message, posé sur le haut des survêtements d'entrainement des joueurs, à ses supporters. No Sweat, No Glory, No Racism ! : le rappel à l’ordre, lié à un slogan historique de la formation brugeoise, est logique et particulièrement clair.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK