Ndongala : "Dommage qu'on n'a pas su donner la victoire à Felice Mazzu

Le sentiment était le même du côté de Genk : "On avait le match en main et puis il y a ce penalty. Après ce but, on a connu un creux", a déclaré Dieumerci Ndongala à notre micro après la défaite de Genk à Charleroi.

Et d’ajouter : "Il n’y avait pas assez de tranchants dans les 16 derniers mètres. Mais quand on a bien utilisé notre attaquant, on a marqué. On sait que Charleroi fonctionne en contre." Un sentiment partagé par son équipier Sébastien Dewaest : "le match s’est joué sur deux occasions, le penalty et le second but. En deuxième mi-temps, on revient. Au final, ça se joue sur des détails. Mais on doit être plus concentré et efficace, car on a trop pêché dans la dernière passe. On doit travailler ça. Ça prendra du temps, car on recommence un cycle."

Du côté de Charleroi, on souligne le pressing effectué en début de rencontre comme en témoigne Christophe Diandy : "On voulait presser directement et on a la chance de marquer deux buts. On n’a rien lâché, même si c’était dur en fin de rencontre."

Felice Mazzu ne gagnera donc pas pour son retour à Charleroi. Pour les joueurs de Genk, "Mazzu, c’est quelqu’un de sentimental, ça lui tenait à cœur. C’est dommage qu’on n’a pas pu lui donner la victoire. Il aurait aimé", comme pour ceux de Charleroi, "il a fait 6 années extraordinaires et il mérite ce qui lui arrive. Mais on ne voulait pas perdre", les témoignages sur le coach abondent de toute façon dans le même sens en soulignant les qualités de l’homme.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK