Ndongala, accusé à tort de vol : "Une grosse humiliation, je suis choqué"

Dieumerci Ndongala, ailier du Racing Genk, a été victime d’une drôle d’aventure ce mardi. Faisant des courses pour ses enfants dans un magasin de vêtements du côté de Vilvorde, l’ancien du Sporting de Charleroi et du Standard de Liège a été soupçonné de vol et a été interpellé par des services de police. Ndongala, 28 ans, a d’abord cru à une caméra cachée. Il a pu quitter le magasin quelques minutes plus tard.

"La responsable du magasin est arrivée, je lui ai demandé si elle m'a vu voler quelque chose. Elle répond que non... mais qu'ils ont trouvé plein d'étiquettes de vêtements détachées et qu'ils pensent que c'est moi. C'était une grosse humiliation, c'est la première fois que ça m'arrive dans cette ville-là. Je suis extrêmement choqué. En montrant ma vidéo sur les réseaux sociaux, j'ai compris que ça arrivait tous les jours à pas mal de gens", explique Ndongala.

Délit de faciès ? Racisme ? Le joueur congolais veut profiter de sa notoriété pour dénoncer les faits. "Je veux que cela cesse, qu'on ait aussi la liberté de faire ce qu'on veut, dans le bon sens du terme bien sûr. Je veux pouvoir faire mes courses ou aller manger dans un restaurant tranquillement, sans qu'on me dévisage", poursuit-il.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK