Mununga : "La place de champion est réservée pour le Standard"

Dimanche dans Complètement Foot, David Houdret et tous les journalistes et consultants de l’émission ont tiré les enseignements de cette dernière journée de phase classique du championnat. Qui remportera le championnat au terme des playoffs 1 ? Quelles seront les équipes à suivre en playoffs 2 ? Voici les avis de notre équipe.

Pour Pascal Scimè, le leader limbourgeois part sur de bonnes bases après cette 30ème journée : "On pensait que Genk allait fléchir sur la fin de la phase régulière, et finalement, ce sont est eux qui font la bonne opération à la fin de cette dernière journée. Pour Bruges, terminer sur une défaite, ce n’est vraiment pas bien car ça peut jeter un peu le trouble dans la tête de certains. Après, c’est un accident de parcours et il ne faut pas oublier qu’ils ont perdu contre la meilleure équipe de 2019. Ce n’est pas une immense surprise que ce Mouscron aille gagner à Bruges. […] Quand on jette un œil au classement, Anderlecht n’a qu’un point de retard sur le Standard. On a dit pendant des mois que c’était leur plus mauvaise saison des 10-15 dernière années avec cette équipe très faible, irrégulière et pauvre au niveau du foot. Mais force est de constater qu’ils ne sont qu’à un point du Standard et à deux de Bruges qui a galvaudé cette fin de phase régulière. Bolasie a trouvé son rythme de croisière et il est peut-être le meilleur renfort du mercato, tous clubs confondus. […] Qui sera champion ? J’espère que ce sera Genk qui, hormis ces dernières semaines, m’a régalé cette saison. En deux je dirais Bruges, et en trois le Standard."

Pour Nordin Jbari, les limbourgeois risquent d’être fragilisés par le départ de Pozuelo : "Honnêtement, avec l’affaire Pozuelo, je me suis dit qu’il y avait quelque chose de cassé. Je me suis dit que Genk allait rater le coche et ne pas être champion, mais aujourd’hui encore, on voit qu’ils ont encore des possibilités, des ressources et quelques points d’avance. Concernant mon top 3, c’est compliqué à dire. En 1, je reste sur Bruges, en 2 le Standard et en 3 Genk."

Alex Teklak a suivi la rencontre entre Saint-Trond et La Gantoise, et pour lui, il faudra suivre les Buffalos : "Qu’est-ce qu’ils ont à perdre cette saison ? Ils sont dans les playoffs pour la deuxième année consécutive. Ce qui est dommage avec cette équipe, c’est qu’elle a plus de potentiel que ce qu’elle n’aura été performante tout au long de la saison. Ils ont d’excellents joueurs de foot dans leur noyau."

Joachim Mununga voit pour sa part le Standard émerger dans ces playoffs : "Je l’ai déjà dit mais je le répète : je pense que cette place de champion est réservée pour le Standard. Ils ont un noyau très large, avec énormément d’individualités et des joueurs qui ont beaucoup d’ego. Ces egos ne sont pas toujours faciles à gérer au quotidien, mais ce genre d’egos se nourrissent des grandes affiches. Et dans ces playoffs, tous les matches seront des affiches. […] Je pense que les premières journées peuvent directement remettre le titre en jeu. Et puis le Standard sait ce qu’il a à faire tandis que Genk et Bruges ne vont pas jouer sereinement. Il y a la pression qui vient de derrière, avec le Standard qui est dans une spirale positive et je pense que ça va jouer énormément. C’est dur de finir une compétition et le Standard part avec un bel élan."

Et concernant les playoffs 2, il attire l’attention sur les clubs de D1B : "Ces équipes voudront se montrer, et certains joueurs joueront même pour des transferts. Il faudra se méfier de ces équipes surmotivées, mais je vois quand même Mouscron continuer sur sa lancée. Il faut féliciter le coach, ce qu’ils montrent ces dernières semaines, c’est impressionnant. […] Le Beerschot-Wilrijk est une équipe habituée à gagner, avec des joueurs qui jouent ensemble depuis longtemps et ont développé des automatismes. C’est une équipe qui pourra poser énormément de problèmes aux équipes de division 1A. Et puis l’Union l’a démontré en Coupe, c’est une équipe qui a aussi énormément d’individualités et qui peut faire très mal dans les reconversions offensives. Ils ont de quoi faire peur à certaines équipes dans ces playoffs 2."

Enfin, en ce qui concerne Charleroi, Rodrigo Beenkens analyse rapidement la saison des Zèbres : "Charleroi a été très performant contre des équipes de playoffs 1 et a perdu des unités qui coûtent cher contre des équipes de playoffs 2. Charleroi va devoir jouer maintenant contre des équipes de playoffs 2, donc mentalement, cela ne va pas être facile."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK