Mununga : "La Belgique devient trop petite pour ce FC Bruges, qui surpasse toutes les autres équipes"

Après la victoire du Club de Bruges face au Standard (3-1) ce dimanche, David Houdret, Pascal Scimè et Joachim Mununga sont revenus sur cette nouvelle bonne performance des Brugeois, mais ils ont également salué la bonne mentalité des Liégeois.

Pascal Scimè a tout d’abord mis en avant la domination des Brugeois en Pro League : "Il y a trois championnats cette saison. Il y a celui du Club de Bruges, tout seul. Puis, il y a tous ceux qui luttent pour les trois places en Playoffs 1. Et il y a ceux qui luttent pour le maintien. Donc, en gros, on a un championnat à trois vitesses. […] Au Standard, on ne va pas parler des individualités, du collectif, de Mbaye Leye. Aujourd’hui, n’importe qui en Belgique aurait été battu au Club de Bruges. J’ai vu cette équipe supérieure dans tout : physiquement, dans l’impact, dans l’intelligence, dans l’occupation des espaces, dans le rodage aussi. Parce que cette équipe elle est rodée. Les automatismes sont là. On a l’impression que Bas Dost a toujours été là. Alors on dit qu’il ne participe pas au jeu, mais il marque tout le temps. Et quand il ne marque pas, comme contre le Cercle, il donne un assist."

Et Joachim Mununga de confirmer : "La Belgique devient trop petite pour ce Club de Bruges qui surpasse toutes les autres équipes, que ce soit au niveau tactique, technique ou philosophique. Avec tout le respect que j’ai pour le Standard, parce que ça aurait été la même chose pour toutes les équipes, je n’ai pas l’impression qu’il avait la moindre chance de gagner contre ce Club de Bruges là."

Avec Noa Lang, le Club de Bruges vient encore de gagner des millions qu’ils vont réinjecter de manière intelligente, comme ils l’ont fait ces dernières années.

Notre consultant est particulièrement épaté par les prestations de Noa Lang depuis le début de la saison. "On se dit quelle affaire le Club de Bruges vient de faire avec lui. Il est là depuis peu, mais il a pris tellement d’ampleur dans le jeu brugeois. Noa Lang c’est 6 millions, mais les plus intelligents se demandent déjà 'mais ils vont le revendre combien ?' Et on a l’impression que le Club de Bruges vient encore de gagner des millions qu’ils vont réinjecter de manière intelligente, comme ils l’ont fait ces dernières années."


►►► À lire aussi : Breda sur le penalty annulé à Bruges : "Bas Dost avait le bras le long du corps, il n’y avait pas faute"


Pour Pascal Scimè, le Standard ne doit pas se focaliser sur cette défaite. "Je n’ai même pas envie de parler de faux pas. Voilà une première défaite sous l’ère Mbaye Leye. Il n’y a rien qui est remis en cause dans sa stratégie. Mais je pense que sur cette défaite, il y a des enseignements à tirer notamment sur la position de certains joueurs. J’ai trouvé Bastien hors position parce qu’il a dû beaucoup courir après le ballon alors que c’est un infiltreur. Ça montre quoi ? Que Cimirot doit être à 100% car quand il l’est, il bonifie les autres."

Joachim Mununga a également apprécié la capacité d’adaptation de l’entraîneur du Standard. "Il y a eu une réaction de la part de Mbaye Leye par rapport à ce qui se passait sur le terrain. Il a essayé de corriger le tir tactiquement parce qu’il a vu à un moment donné que son milieu de terrain prenait l’eau. Il a tenté quelque chose en faisant redescendre un peu Jackson Muleka dans le milieu de terrain pour essayer de compenser ce surnombre brugeois. Un enseignement à tirer, c’est que tactiquement, le Standard a tenté de réagir et que les joueurs n’ont pas baissé les bras. J’ai encore vu de la révolte dans le chef liégeois."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK