Mazzu : "On perd sur certaines erreurs défensives inhabituelles"

Felice Mazzu
Felice Mazzu - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Défaits 1-3 à domicile par le FC bruges vendredi soir, les Zèbres avaient la tête des mauvais jours. Pourtant Felice Mazzu n’a paru spécialement affecté par ce revers au moment de débriefer cette soirée au micro de la RTBF.

"Je ne suis pas détendu mais je pense que les gars ont tout fait avec le bon état d’esprit et de la volonté. On a eu des très bons moments dans le match mais on a du mal à marquer. Ce n’est pas au niveau collectif qu’on perd cette rencontre, c’est plutôt d’une part sur certaines erreurs qu’on ne fait pas d’habitude défensivement et d’autre part sur les grandes qualités d’Izquierdo. C’est Izquierdo 3, Charleroi 1 !" analyse d’emblée l’entraîneur de Charleroi.

Auteur d’une grosse approximation sur le troisième but d’Izquierdo, Nicolas Penneteau n’a pas connu un de ces meilleurs jours. Loin de là. Mais son coach refuse de le fustiger.

"Je n’ai pas envie de pointer du doigt Penneteau. Notre secteur défensif a eu beaucoup plus de mal. Certainement à cause de la qualité de l’adversaire. Si on incrimine Penneteau, il faut inclure aussi le quatuor défensif. Et quand les défenseurs sont sous pression, il faut que les quatre médians soient là aussi pour les couvertures et les reprises de tâches. Je n’aime pas pointer un seul joueur. On a moins bien défendu en bloc, c’est un travail d’ensemble. Pas juste un seul élément" poursuit le coach carolo toujours solidaire avec son effectif.

A quatre journées du terme de la saison, les Zèbres sont toujours quatrièmes - l’objectif annoncé au début des PO I - mais se retrouvent maintenant sous la menace directe des Ostendais cinquièmes à deux longueurs.

"Une défaite, c’est toujours embêtant. Mais on sait qu’on doit s’accrocher à cette quatrième place. On espère qu’Ostende (qui reçoit La Gantoise dimanche, ndlr) ne fera pas mieux que nous, sourit Mazzu. Mais on continuera à se battre si c’est le cas. On ne va pas laisser tomber les bras."

"Quand l’adversaire est meilleur dans certains secteurs, on doit simplement s’incliner" conclut-il avec élégance.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK