Marcel Javaux favorable à la prison pour les hooligans du clasico

Marcel Javaux, consultant RTBF
Marcel Javaux, consultant RTBF - © RTBF.be

Dans l'émission "La Tribune" de ce lundi, Marcel Javaux avait déclaré que les "énergumènes qui avaient provoqué l'interruption du clasico méritaient des peines de prison ferme". Il nous a confié qu'il ne regrettait pas ses propos et persiste et signe même.

"Je peux comprendre que certains de mes propos vous aient choqué. Toutefois, je confirme que les crapules qui viennent au stade et mettent la vie d'autrui en danger devraient être condamnées à des peines de prison ferme. (...) Le jour où un de vos proches sera gravement blessé voire tué dans un stade de foot à cause de ces rares énergumènes que certains appellent des 'supporters', alors je doute que vous soyiez encore choqué par mes propos. Et je confirme aussi que je n'ai pas mis tous les supporters dans le même sac. Seule une minorité doit être éliminée de nos stades. Cette minorité est composée de truands et voyous qui viennent là uniquement pour foutre le bordel ! Dimanche, beaucoup de parents et d'enfants présents au stade ont été traumatisés" a ainsi écrit Marcel Javaux sur son compte Facebook.

"Plus de 97 à 98% des messages laissés sur mon compte sont positifs" nous a confié Marcel Javaux. Sur twitter, Carl Hoefkens a même écrit "@JAVAUXM belles paroles a la tribune!! :-)".

"Certaines personnes savaient que du matériel avait été déposé dans la tribune avant le match. On aurait même trouvé un pneu" s'offusque Marcel Javaux qui pointe du doigt les Hooligans. "On ne peut pas appeler ces gens-là des supporters. Mes propos sont parfois excessifs mais ils ne s'adressaient évidemment pas à tous les supporters du Standard mais bien à ces quelques fouteurs de me...".

Et d'ajouter : "J'ai appris qu'un supporter d'Anderlecht venu avec ses enfants s'est fait cassé la figure parce qu'il avait refusé d'enlever son écharpe. Mais où va-t-on ? Il y a une peur qui s'installe."

L'exemple de l'Angleterre...

"En Angleterre, ils ont nettoyé leurs stades. Des gens ont été incarcérés. Il y a 20 ans, le hooliganisme était centré dans ce pays. Aujourd'hui, cela a bien changé. Là-bas, on va désormais en famille au stade. On voit des papys, des mamys, des parents avec de jeunes enfants" souligne le consultant de la RTBF.

Concernant les sanctions que pourraient se voir infliger les trouble-fêtes, Marcel Javaux rappelle juste qu'il existe une loi football. On imagine mal que les actes de dimanche dernier et leurs auteurs restent impunis.

"Vous savez, il y a peu un PV a été dressé à un fan de Bertrix qui est monté sur la pelouse à Malines en Coupe de Belgique car il était content d'être là. Il sera interdit de stade. Rien de comparable avec ce qui s'est passé à Standard-Anderlecht" a conclu Marcel Javaux.

G.Bayet

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK