Marc Coucke : "J'ai sous-estimé ce challenge"

Voici quelques réactions EXCLUSIVES du Président Marc Coucke après ce remaniement dans l’organigramme anderlechtois.

  • Sur son auto-critique

"J’ai sous-estimé ce challenge de la reprise du club anderlechtois. A l’époque, j’ai été confronté à une très courte période pour la procédure de revente d’Ostende et d’achat du Sporting. Je suis venu ici avec mes principaux collaborateurs ostendais et cela n’a pas fonctionné. Mais c’est dû également à la situation d’Anderlecht à cette époque-là…."

  • Sur cette nouvelle réorganisation

"L’histoire nous apprend que reprendre un grand club de football implique forcément une période de transition. Il s’agit avant tout de retrouver un équilibre et c’est ma responsabilité de président d’accompagner ce processus. C’est ce que j’ai fait lors de la venue de Kompany et c’est que c’est que je vais faire à présent. L’été dernier, j’ai décidé que je ne serai pas un président pour l’opérationnel mais bien un président–supporter. En laissant donc travailler les équipes que j’ai déléguées à cet effet… Ce sera encore le cas cette fois-ci…"

  • Sur l’avenir de Kompany

"Je le soutiens toujours à 100%. Vincent est un des plus grands footballeurs que la Belgique ait jamais connu et il a cœur énorme pour le club. L’impact psychologique de son choix a été énorme et et existe toujours pour la famille anderlechtoise. Mais lors de mes entretiens avec Karel Van Eetvelt et Wouter Vandenhaute, j’ai remarqué qu’ils avaient un regard positif et constructif sur le projet Kompany. Je n’ai donc pas l’intention de jeter l’eau du bain avec le bébé…"

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK