Manque de fraîcheur, de précision et arbitrage, Clement souligne les raisons du partage contre Eupen

Philippe Clement s’est emporté à la fin de la rencontre contre Eupen (0-0). A cause de la prestation de son équipe, mais surtout en raison deux décisions arbitrales qu’il n’a pas comprises.

"La phase de penalty sur Ruud Vormer était très claire. Et quand ce n’est pas sifflé – et qu’il y a le VAR – tu es fâché. Ce sont des émotions normales. Sans parler du temps gagné par Eupen pendant tout le match. Deux remplaçants d’Eupen se passent le ballon et quand Hans Vanaken veut le récupérer, c’est lui qui prend un carton jaune. Ce sont des choses que je ne comprends pas", explique-t-il.

La parenthèse "arbitrale" refermée, Philippe Clement s’est penché sur la prestation de son équipe. "Le plus important, c’est le jeu de mon équipe. Et ce n’était pas assez", reconnaît-il. "Ça manquait de rythme, de précision dans les passes et les actions. Il n’y avait pas assez de dribbles. Et quand les occasions étaient-là, la finition n’était pas au rendez-vous."

"Le match contre Kiev était difficile physiquement, il y avait peut-être un peu moins de fraîcheur", ajoute le T1 du Club. "Mais normalement tu dois gagner ce match. Si ce penalty est marqué, c’est Eupen qui doit sortir et offrir plus d’espace. On doit montrer plus de qualités contre de défenses regroupées. C’est normal, ça ne fait que 7 semaines que nous sommes ensemble", conclut-il.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK