Malinovskyi : "L'Atalanta me veut mais Genk refuse de négocier, je me sens trahi"

Ruslan Malinovskyi après son goal contre l'Antwerp plus tôt cette saison
Ruslan Malinovskyi après son goal contre l'Antwerp plus tôt cette saison - © YORICK JANSENS - BELGA

"Genk m’avait promis de me laisser partir cet été, je me sens trahi", le genkois Ruslan Malinovskyi ne cache pas sa déception concernant sa situation au sein du club limbourgeois.

L’été passé, l’ukrainien aurait passé un accord avec son club : il promettait de rester toute la saison à Genk malgré les offres d’un club espagnol et en échange, le club faciliterait son départ cet été si le joueur le désirerait. "En hiver, j’aurais pu signer à l’AS Roma. Cependant, je ne l’ai pas fait parce que j’avais donné ma parole. Je voulais aider le club à décrocher le titre de champion de Belgique. Aujourd’hui, l’Atalanta a fait une offre de transfert qui pourrait rapporter près de 15 millions à Genk mais le club refuse de négocier. Je me sens trahi". Le club estimerait la valeur de son meneur ukrainien à 20 millions d’euros. En plus de l’Atalanta, la Sampdoria serait aussi sur le coup.

"Je ne vois pas mon avenir à Genk. A 26 ans, je veux jouer un niveau plus haut. J’aimerais partir dans de bons rapports avec le club et les supporters mais visiblement, Genk ne le veut pas" continue-t-il. Si le club limbourgeois ne vend pas Malinovskyi cet été, il devra rester à Genk, où son contrat expire en juin 2022. Impensable pour le joueur : "Je ne peux vraiment pas rester après tout ce qu'il s'est passé".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK