Malines conserve sa licence malgré la plainte du Beerschot

Malines conserve sa licence malgré la plainte du Beerschot
Malines conserve sa licence malgré la plainte du Beerschot - © BRUNO FAHY - BELGA

Malines n'a pas perdu sa licence pour la Pro League. La plainte du Beerschot ayant été jugée irrecevable ce mardi mais la Commission des Licences de l'Union belge de football (URBSFA) a également jugé qu'il n'y avait aucune preuve que des déclarations incorrectes avaient été faites lors de l'application de la licence pour la D1A.

La plainte du Beerschot date du mois de juillet mais a seulement été traitée trois mois plus tard. Les 'Rats' étaient contrariés que Malines ait bel et bien été reconnu coupable d'avoir arrangé un match par la Cour Belge d'Arbitrage du Sport (CBAS) mais n'avait pas été sanctionné par une relégation. Cela signifiait donc que le Beerschot devait rester en D1B.

L'avocat du Beerschot Thomas Gillis a essayé de convaincre la Commission des Licences que la demande des Malinois pour la licence professionnelle n'avait pas été complétée de manière véridique la saison dernière. Par exemple, il n'est pas précisé que l'ancien président Johan Timmermans avait été exclu du comité exécutif de l'URBSFA en raison de son implication dans un scandale de match truqué. Des déclarations incorrectes qui forment une base à la Commission des Licences pour retirer une licence.

Le Beerschot s'était donné peu de chance de succès car dix journées ont déjà été jouées en D1A. La Commission des Licences a déclaré la plainte du Beerschot irrecevable en première instance car elle ne répondait pas aux exigences formelles. Aucun frais d'inscription n'avait été payé et la plainte n'était pas signée. Mais Malines avait aussi obtenu gain de cause. Le président fédéral de l'époque Gérard Linard n'avait pas le pouvoir de suspendre Timmermans. De plus, il s'agissait d'une mesure préventive et non d'une radiation disciplinaire. De plus, Malines remplissait toutes les conditions d'obtention de la licence, a confirmé le manager des licences Nils Van Brantegem.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK