Malgré une bourde de Zulj, Anderlecht s'impose d'une courte tête à Zulte grâce à son tandem Chadli-Roofe

En déplacement à Zulte-Waregem avec la ferme attention de grapiller sa 5e victoire de la saison, Anderlecht a eu très chaud et n'a dû son salut qu'à un but décisif inscrit en toute fin de match (1-2). Les Mauves avaient pourtant été mis sur du velours dès la 3e minute grâce à un nouveau but (son 6e) de leur homme providentiel, Nacer Chadli. Mais une erreur monumentale, cocktail de nonchalance et d’un manque de concentration de Zulj, a permis à Zulte-Waregem d’égaliser à un quart d’heure de la fin. Il a fallu attendre une réalisation de Roofe, esseulé par un superbe ballon de Zulj (qui se fait donc pardonner) pour entériner un succès étriqué.

En contrôle pendant la majorité de la partie, les Bruxellois ont joué à se faire peur mais remontent néanmoins au classement grâce à cette victoire. Invaincus depuis fin septembre, les hommes de Vercauteren pointent désormais provisoirement à la 10e place du classement, à deux petits points de leur adversaire du jour et des play-offs 1. Après sa victoire à Waasland la semaine dernière, Zulte connaît, lui, un petit coup d’arrêt dans sa ruée vers un strapontin inattendu parmi les meilleurs.


Résumé du match :

Aucun round d’observation dans cette rencontre. Anderlecht, bien en jambes, met directement la pression sur l’équipe locale. 180 secondes jouées à peine et Roofe récupère un mauvais ballon distillé par Olivier Deschacht. Le Britannique lance parfaitement Chadli en profondeur. Serein, l’homme providentiel du Sporting ne se pose pas de questions et ajuste calmement Bossut (0-1, 3’).

Première demi-occasion dans la foulée pour Zulte. Mensah s’infiltre dans la surface bruxelloise, perd le ballon mais Seck est là pour reprendre à la retourne. Son envoi, peu précis et trop croqué, file en sortie de but. Nouvelle incartade bruxelloise au quart d’heure de jeu. Pletinckx rate totalement sa relance, Sambi Lokonga récupère et tente sa chance. Le ballon est dévié et il faut une belle claquette de Bossut pour éviter le but du break.

Zulte-Waregem tente de sortir la tête de l’eau mais la frappe trop molle de Bruno après vingt minutes est l’illustration d’une équipe qui peine à se montrer réellement dangereuse. Du côté d’Anderlecht, aussi, on galvaude. Saelemaekers, esseulé dans le rectangle, fait un crochet en trop et ne peut ajuster sa frappe, surpris par le retour défensif inopiné de Mensah (26’). Petit à petit, le jeu s’équilibre. Le Essevee se forge même sa plus belle occasion, mais Van Crombrugge se montre (comme souvent) impérial et s’interpose...de la tête devant Sissako (32’). Rideau pour ce premier acte intéressant, à défaut d’être passionnant.

Le second acte redémarre en mode mineur. Possession de balle stérile de Zulte qui ne parvient décidément pas à se montrer dangereux. Les Mauves, eux, sont plutôt attentistes et capitalisent sur leur fin matelas d’un petit but. La rencontre s’enlise et les supporters n’ont quasiment plus rien à se mettre sous la dent, si ce n’est une tête de Pletinckx, facilement captée par Van Crombrugge. 

On se dit alors qu’on va en rester là et que Anderlecht va, tranquillement, assurer sa victoire mais Zulj commet l’irréparable. Fraîchement monté au jeu, l’Autrichien se montre bien trop nonchalant à la relance. Larin en profite pour récupérer le ballon et ajuster Van Crombrugge qui ne sait rien faire. 1-1, le Essevee revient du Diable vauvert !

Assommés par ce coup sur la cafetière, les Mauves mettent quelques minutes à réagir. Et comme par enchantement, c’est Zulj qui va se faire pardonner. Sa déviation lumineuse au grand rectangle esseule Roofe qui évite Bossut avant de marquer dans le but vide. Léger moment de flottement avant que le VAR n’avalise le but. Anderlecht respire et remporte cette rencontre d'une courte tête, 1-2 !

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK