Mais qui est donc Michel Vlap, le nouveau renfort anderlechtois ?

Mais qui est donc Michel Vlap, le nouveau transfuge anderlechtois ?
Mais qui est donc Michel Vlap, le nouveau transfuge anderlechtois ? - © Tous droits réservés

C’est enfin officiel. Après de longues semaines de tractations, Michel Vlap est officiellement anderlechtois. Il vient renforcer un secteur de l’entrejeu bruxellois souvent pointé du doigt la saison dernière. Jeune, vivace, décisif, le Néerlandais est considéré comme un grand espoir dans son pays. Chez nous, il est plus méconnu. Présentation.

Octobre 2017. Une soirée à priori anodine. Heerenveen accueille l’AZ Alkmaar dans le cadre de la 7e journée d’Eredivisie. Les locaux sont dominés. Pourtant, contre le cours du jeu, ils parviennent à ouvrir la marque. Et tout part des pieds d’un certain Michel Vlap. Dos au jeu, il se retourne et sollicite son partenaire à l’entrée du grand rectangle. Celui-ci lui remet astucieusement en un temps. Excentré côté gauche, Vlap rentre dans le petit rectangle et ajuste le portier local d’une frappe puissante dans le plafond. Chirurgical. Malgré ce but, les visiteurs s’inclineront 1-2. Mais l’essentiel est ailleurs. Pour sa première titularisation avec son club de toujours, le jeune médian a marqué des points. Et a surtout entériné le début de sa carrière professionnelle.

Parce que par la suite, il ne va plus jamais vraiment quitter le onze de départ des Superfriezen. Son entraîneur lui fait confiance et il lui rend bien. Deux buts et deux passes décisives lors des cinq matches suivants. Dans son sillage, Heerenveen réalise une saison solide que le club termine à la 8e place. A 20 ans à peine, Vlap devient déjà l’un des chouchous du public batave. Parce qu’il a le sens du jeu. Il aime les changements de rythme inattendus. Les frappes de loin fulgurantes. Ou les passes en profondeur tranchantes.

Seize buts et six assists la saison dernière

La saison dernière, il l’a entamée dans la peau d’un titulaire indiscutable. Malgré son jeune âge et son relatif manque d’expérience, c’était lui le patron. De par son poste, milieu offensif. Mais aussi de par sa prestance sur le terrain. Solide (1m89) mais éminemment rapide, Vlap sait se mouvoir entre les lignes et créer des brèches. Complet, habile du pied gauche comme du pied droit, il adore éliminer ses adversaires d’un coup de rein inopiné. Et se montrer décisif par la même occasion. En championnat, il a inscrit seize buts et délivré six assists la saison dernière.

Certes, tout n’est pas parfait. Le Batave, encore assez frêle, semble clairement manquer de densité physique dans les duels. Il se fatigue rapidement et ne finit que très rarement les matches. Mais vu son profil et ses références, il peut apporter quelque chose au sein du dispositif bruxellois. On dit bien " peut apporter " parce que les références ne font pas toujours tout. Peter Zulj peut d’ailleurs en témoigner…

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK