Madou : "Pas de règlement contre la banderole mais on va voir ce qu'on peut faire"

Banderole déployée lors de Standard-Anderlecht
2 images
Banderole déployée lors de Standard-Anderlecht - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Lors de la montée au jeu des équipes du Standard et d'Anderlecht, la T3 a déployé un tifo représentant Steven Defour décapité. Cela a provoqué bien des réactions dont celle de Bob Madou, directeur de la Communication à l'Union belge, a indiqué son indignation sur Twitter en précisant qu'il n'existe pas de règles contre les banderoles déployées mais a précisé "on va voir ce que nous pouvons faire".

"Bannière de bien mauvais goût et inacceptable à Standard-Anderlecht. Il n'existe rien dans le règlement contre cela mais on va voir ce que nous pouvons faire" a donc indiqué Bob Madou, directeur de la Communication et director Business à l'Union belge.

Il répondait de cette manière à un tweet d'un de ses collègues, Thibault De Gendt, Competitions Director à l'URBSFA, qui a noté : "Tifo dégoutant avant Standard - Anderlecht, devant les yeux de milliers d’enfants. Espérons que ça ne se reproduira plus jamais !".

Le passage de Steven Defour, l'international belge à Anderlecht, avait été très mal vécu par les supporteurs du Standard. Sur les réseaux sociaux ces derniers jours, certains avaient promis à leur ancien capitaine un accueil "très chaud".

La direction du club liégeois n'aurait pas vu le fameux tifo avant que celui-ci ne soit déployé. Les supporters auraient présenté une autre banderole, moins violente, aux dirigeants afin que ceux-ci acceptent de les laisser rentrer avec leur matériel. Mais le calicot aurait ensuite été échangé avec le "Red or Dead".

Voici l'affiche que les supporters auraient dû normalement déployer et qui avait reçu l'aval de la direction du Standard :

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK