Les supporters de l'Excel Mouscron sont… "fatigués" mais heureux du retour du LOSC

Le rachat de Mouscron par Lille est en bonne voie de finalisation. Tout devrait être réglé pour la mi-juin. Entre 2012 et 2015, le LOSC avait déjà fait de l'Excel son club satellite avant de s'en séparer pour éviter tout conflit d'intérêt avec un certain Marc Coucke, qui avait décidé à l'époque d'investir dans le club de Lille tout en détenant celui d'Ostende. 

Aujourd'hui, plus rien ne s'oppose à un retour des Lillois au Canonnier. Une nouvelle qui ravit d'ailleurs la plupart des supporters. Samuël Grulois en a parlé avec l'un d'eux, Amaury Van Den Abeele (le fils de l’ancien coureur cycliste professionnel Frank Van Den Abeele, lui-même grand fan de l’Excel), 24 ans, l’un des membres-fondateurs du groupement "Les Excel Boys". 

Amaury, on a le sentiment que l’arrivée probable du club français de Lille comme actionnaire majoritaire de l’Excel en lieu et place de l’investisseur thaïlandais Pairoj Piempongsant réjouit de nombreux supporters, non ?

" En effet, notre réaction est une réaction de joie ! C’est vraiment positif pour l’avenir du club. Si Lille peut nous rendre confiance, ce sera tout bon pour le club et pour les supporters. "

A Mouscron, vous avez surtout besoin de stabilité…

" Tout à fait ! On veut de la stabilité et ne pas penser en permanence à la lutte pour le maintien. On aimerait aussi voir les joueurs rester un peu plus longtemps chez nous. Et puis, si on pouvait éviter les scandales à répétition dans la presse… En tant que supporters, nous sommes fatigués ! Chaque année, c’est la même chose. Le contexte instable empêche certains transferts et décourage des sponsors éventuels de s’engager avec Mouscron, ce qui est pourtant capital pour avancer vers les saisons futures. "

Si Lille se réengage avec Mouscron, on devra apprendre de nos erreurs passées. A l’époque, de nombreux supporters ont fui le stade. Nous ne sommes déjà malheureusement pas très nombreux dans les gradins… alors, imaginez si on est encore moins à l’avenir ! L’Excel ne doit pas devenir un club français. On aimerait garder notre esprit belge.

Entre 2012 et 2015, le club Lille était donc déjà actionnaire majoritaire à Mouscron avant de se retirer suite à l’arrivée dans son propre capital de Marc Coucke. Finalement, ce premier mariage Excel-LOSC n’était pas si négatif que cela…

" Non, ce n’était pas une si mauvaise expérience que cela ! Mais si Lille se réengage avec Mouscron, on devra apprendre de nos erreurs passées pour avancer de la bonne façon. A l’époque, de nombreux supporters ont fui le stade. C’est un triste constat. Nous ne sommes déjà malheureusement pas très nombreux dans les gradins… alors, imaginez si on est encore moins à l’avenir ! "

Lors du premier passage de Lille, des tensions étaient apparues avec les fans qui avaient notamment du mal à accepter la délocalisation des entraînements au centre sportif de Luchin, de l’autre côté de la frontière. Les supporters espèrent-ils désormais avoir droit à la parole dans certains domaines ?

" Oui ! Nous, ce qu’on veut, c’est que les Lillois gardent l’esprit mouscronnois et que les entraînements soient maintenus au sein de nos propres infrastructures, au Canonnier ou au Futurosport. L’Excel ne doit pas devenir un club français. On aimerait garder notre esprit belge. Et moi, j’ai bonne confiance que tout cela se mette en place. "

N’avez-vous pas l’impression justement que Mouscron a perdu son âme ces dernières années ?

" Effectivement… C’est vrai que beaucoup de Mouscronnois sont nostalgiques de la belle époque de l’Excelsior mais c’est malheureusement une période passée. Nous, en tant que supporters actifs aujourd’hui, on fait tout pour essayer de recréer la même ambiance. Mais je crois aussi que ça doit venir des deux côtés, du club et des supporters. "

Il y a quelques semaines, vous avez manifesté devant le Canonnier pour protester contre le projet de fusion avec le KV Courtrai. Vous avez attaché des banderoles sur les grilles du stade. Sur l’une d’elles, on pouvait lire " Un club, une ville, Excel Mouscron ". Si Lille arrive, qu’en sera-t-il ?

" Ah… Mouscron va rester une ville ! En tout cas, c’est ce que le supporter que je suis espère. Même si Lille est là pour nos assister à l’avenir, la ville de Mouscron restera toujours la ville de Mouscron ! "

Je ne comprends vraiment pas cet acharnement néerlandophone contre l’Excel. Je vis en Flandre mais je suis toujours fier de dire que je suis fan de Mouscron !

Vous avez une particularité Amaury : vous êtes parfait bilingue et vous vivez à Rekkem, juste à côté de Mouscron mais en Flandre occidentale. Comment les Flamands perçoivent-ils l’Excel ? On a l’impression qu’ils cherchent en permanence des poux sur la tête des Mouscronnois ?

" Pfff… C’est très compliqué à expliquer. C’est même quelque chose d’incompréhensible. Nous, nous n’avons jamais porté plainte contre un autre club ! Je suis un supporter bilingue, je suis néerlandophone et francophone, et je ne comprends vraiment pas cet acharnement contre l’Excel. "

Je vous pose la question avec le sourire évidemment : quand vous dites à vos copains flamands que vous êtes supporter de Mouscron, comment réagissent-ils ?

" Il y a de la… stupéfaction ! Ils se disent qu’il ne doit pas y en avoir beaucoup comme moi. Mais je leur réponds que les Flamands qui supportent l’Excel sont des acharnés. Et moi, je suis toujours fier de leur dire que je suis fan de Mouscron. "

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK