Les montagnes russes du Standard lors d'une phase classique renversante

Arrivé en juin 2017 à la tête du Standard, Ricardo Sa Pinto a connu une première saison très compliquée. Les Rouches ont couru derrière la qualification pour les Playoffs I - finalement arrachée de manière renversante lors de la dernière journée - durant toute la phase classique. Des prestations en dents de scie, des désillusions amères, des retournements de situation invraisemblables, … les sept premiers mois de l’entraîneur portugais ont été - c’est un euphémisme - agités. Retour sur les moments-clés de la première partie de saison liégeoise.             

3ème journée : Défaite à Saint-Trond (1-0)

Une fin de match cauchemardesque

Les premiers pas du Standard de Sa Pinto sont plutôt corrects. Malgré un premier partage frustrant à Malines, les Rouches s’offrent un succès lors de la 2ème journée pour leur première sortie à Sclessin. En renversant Genk, le Standard semble bien parti pour occuper les premières places du classement. Mais dès la semaine suivante, c’est la désillusion. Malmenés sur la pelouse de Saint-Trond, les Liégeois craquent dans les dix dernières minutes. Deux exclusions (Fai et Sa) et une incompréhension entre Laifis et Ochoa qui offre le but victorieux à Boli dans les arrêts de jeu : la fin du match est un cauchemar.

4ème et 5ème journées : Lourdes défaites contre Zulte (0-4) et à Bruges (4-0)

Les Rouches sombrent, premiers doutes au sujet de Sa Pinto

Face à Zulte Waregem, les joueurs de Sa Pinto donnent l’impression de ne pas avoir digéré la douloureuse défaite de la semaine d’avant. S’ils tiennent bon en première période, les Rouches s’écroulent après la pause en encaissant un sévère 0-4. Le Standard est déjà englué dans les profondeurs du classement (11ème avec 4 points), son entraîneur donne des premiers indices de nervosité.

En plein doute, les Liégeois s’en vont affronter l’implacable leader brugeois une semaine plus tard. Ils en reviennent avec un nouveau revers inquiétant. Contre des Blauw en Zwart en confiance, le Standard sombre dans la crise (4-0). Sclessin gronde. Sa Pinto est déjà sur la sellette.

8ème journée : Victoire contre Lokeren (2-1)

Mpoku en sauveur, Sa Pinto en folie

Quatre jours après avoir repris confiance en Coupe (succès 4-0 contre Heist), le Standard regoûte enfin à la victoire en championnat. Après deux partages contre Charleroi et Eupen qui stoppent quelque peu l’hémorragie de septembre (3 défaites consécutives), les Rouches renversent Lokeren pour empocher trois points importants. Menés à la pause, les Liégeois reviennent dans la partie au retour des vestiaires par Cop et arrachent la victoire dans les arrêts de jeu grâce à un exploit individuel de Mpoku. C’est la libération pour tout le peuple rouche. Sa Pinto laisse éclater sa joie dans une course folle.

9ème journée : Défaite à Anderlecht (1-0)

Un revers amer

Le Standard a la possibilité de créer un véritable déclic avec ce Classico. Anderlecht n’est pas au mieux, les hommes de Sa Pinto sont sur une dynamique positive. Malheureusement pour eux, la partie ne tourne pas comme ils le désiraient. Les Mauves profitent du but d’Onyekuru à la 89ème minute pour s’imposer. Les Liégeois sont toujours empêtrés dans les tréfonds du classement. Ils comptent déjà 6 longueurs de retard sur la sixième place.

14ème journée : Défaite à Gand (1-0)

Une rechute qui fait mal

Après ce malencontreux revers anderlechtois, le Standard se ressaisit. Les Rouches enchaînent quatre matches consécutifs sans défaite (dont trois victoires) et reviennent à un seul point de la 5ème place. Mais face à La Gantoise, le club liégeois retombe dans ses travers et prouve à nouveau son inconstance. Dominés par des Gantois plus volontaires et déterminés, les Standardmen rechutent mais ne perdent pas le Top 6 de vue.

16ème journée : Victoire à Genk (0-2)

Les Rouches retrouvent le Top 6

Huitièmes à la moitié de la phase classique, le Standard se déplace à Genk avec la ferme intention de réintégrer le Top 6. Aux commandes de la partie dès le quart d’heure, les protégés de Sa Pinto résistent et doublent même la mise en fin de rencontre par Agbo. Les Rouches se hissent pour la deuxième fois seulement dans les places qualificatives pour les POI.

21ème journée : Défaite à Courtrai (2-1)

Des fêtes gâchées

Le Standard ne conserve pas longtemps cette sixième place. Le mois de décembre est compliqué. Après trois partages et une défaite, les Liégeois affrontent Courtrai entre les fêtes et juste avant la trêve. Les hommes de Sa Pinto pensent faire une bonne opération lorsque Marin ouvre le score à l’heure de jeu. Mais la machine s’enraille soudainement. En marquant contre son camp, Cavanda relance les Courtraisiens qui vont même pousser le bouchon jusqu’à s’offrir un succès dans les arrêts de jeu grâce à Perbet. Les Rouches réalisent une fin d’année 2017 catastrophique. Toutefois, les Playoffs I restent à porter de main.

22ème journée : Victoire contre Eupen (3-2)

La trêve hivernale bien digérée

Au retour de la trêve, les tensions au sein du club semblent s’être apaisées. Le stage hivernal a fait du bien. Le groupe paraît soudé autour de son coach. C’est d’ailleurs une formation combative, hargneuse et solidaire qui répond du tac au tac à Eupen lors de sa première sortie de 2018. Sa remet par deux fois son équipe sur les rails. Dans les arrêts de jeu, Pocognoli fait rugir Sclessin. Ce succès renversant ramène les Rouches dans le Top 6. Pour la troisième fois seulement.

23ème journée : Défaite à Zulte Waregem (2-1)

La fureur de Sa Pinto

Décidément, la saison du Standard ressemble à une montagne russe, faite de hauts et de bas. Trois jours après le succès face aux Pandas, les Liégeois s’effondrent à nouveau dans les arrêts de jeu, signent une huitième défaite en championnat et retombent en dixième position.  Sa Pinto est fou de rage et s’en prend à l’arbitre de la rencontre : "Une nouvelle fois, c'est incroyable ! L'arbitre a tué notre équipe. Encore, et encore et encore... "

26ème journée : Victoire contre Mouscron (4-3)

Les Rouches y croient toujours

Mais les Rouches ont de la ressource et s’accrochent à leurs dernières chances de qualification pour les Playoffs I. Après avoir partagé l’enjeu face à Anderlecht et déroulé contre Lokeren, le Standard  s’arrache pour venir à bout de Mouscron. Menés par les Hurlus, les Liégeois ne lâchent rien et renversent la situation à quelques minutes du coup de sifflet final. Carcela et Cop enflamment Sclessin. La cinquième place n’est plus qu’à un point.

29ème journée : Victoire contre Malines (3-2)

Le Standard entrevoit les POI

Accrocheurs, les Liégeois signent deux bons partages face à Charleroi et Bruges avant d’accueillir la lanterne rouge malinoise. Confiants, les joueurs de Sa Pinto se font surprendre dès la 5ème minute mais reviennent à la demi-heure par Emond, revenu en odeur de sainteté depuis quelques semaines (8 titularisations consécutives pour 3 buts). Si le Malinwa plonge à nouveau le Standard dans le doute, Luyindama relance les Rouches juste avant la pause. Et au retour des vestiaires, Carlinhos libère Sclessin. Malgré le penalty manqué par Marin, les Liégeois s’imposent et refont leur apparition dans le Top 6. Avant la dernière journée, leur sort est entre leurs mains.         

30ème journée : Victoire à Ostende (2-3)

Les Liégeois arrachent les POI au forceps

Mené 2-0 à la pause contre le cours du jeu, le Standard puise au plus profond de ses ressources pour renverser la situation et s’imposer à la côte. Monté au jeu à la pause, Carcela, auteur de deux assists, sonne la révolte. Emond, Djenepo et Fai offrent un succès incroyable aux Liégeois. Après une phase classique délicate, les Rouches arrachent finalement leur place dans le Top 6 au forceps et avec une énorme combativité. Ils joueront donc les trouble-fête dans les POI.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK