Les confidences de Roland Duchâtelet

Roland Duchâtelet
Roland Duchâtelet - © Belga

Ce lundi soir, Roland Duchâtelet, le président du Standard était l'invité de l'émission Extra-Time sur la VRT. Il a avoué maintenir sa confiance en Ron Jans qui devrait "en principe" rester l'entraîneur du Standard jusqu'à la fin de la saison.

Invité d'Extra-Time sur la VRT, Roland Duchâtelet a déclaré que "Ron Jans a beaucoup de qualités et il est un homme sympathique". Le président du Standard a ainsi trouvé que le fait de réunir les joueurs au milieu du terrain après la défaite à Courtrai était une attitude positive de l'entraîneur néerlandais. "Il a aussi discuté avec les supporters. Il n'hésite pas à prendre ses responsabilités".

Ron Jans sera donc sur le banc à l'occasion du choc face aux Bruxellois dimanche prochain car selon le président des Rouches "il sera en principe le coach du Standard jusqu'à la fin de la saison".

Top 3 aux oubliettes ?

Roland Duchâtelet n'a plus évoqué le titre et a même confié que "ce sera difficile de terminer dans le top 3". Il a toutefois signalé qu'à l'époque où il était président de Saint-Trond, le club trudonnaire emmené par Guido Brepoels avait subi 7 défaites consécutives avant de terminer à la 4ème place au général.

Les transferts ratés...

Concernant les mauvaises campagnes de transferts, l'homme fort du Standard souligne : "Je me suis basé sur les avis de personnes mieux armées que moi au niveau de la connaissance du football". Une petite flèche en direction de Jean-François de Sart ?

Il rappelle également que le club "a dépensé 10 millions d'euros. c'est plus que n'importe quel club de la Jupiler Pro League". Il répond ainsi aux personnes qui le traitent de Picsou.

enfin, à la question de savoir pourquoi le club liégeois n'a pas acquis Reza dès cet été, Duchâtelet rétorque : "Nous possédons déjà trop d'avants".

"On compte sur les supporters"...

Ce dimanche, le Standard jouera gros dans le clasico. Après le revers à Courtrai, Jelle Van Damme a été clair et net : "Le Standard doit impérativement gagner contre Anderlecht". Roland Duchâtelet a, pour sa part, confié sur le plateau de la VRT qu'une "grande guerre attendait le Standard". Il attend donc le soutien des supporters à cette occasion et ce malgré les derniers événements peu glorieux : "Avec leur soutien, on a deux fois plus de chances de remporter cette guerre". 

G.Bayet

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK