Les Brugeois frustrés après cette faute sur Vormer non sanctionnée

La colère est montée pendant et après le match du côté des joueurs et du staff du Club de Bruges vendredi soir à l'occasion du duel à domicile contre Eupen. Une rencontre qui s'est soldée par un 0-0 décevant pour les Blauw en Zwart, frustrés de tourner au tour du bloc défensif germanophones sans parvenir à le percer définitivement.

Le manque d'efficacité - reconnu par Philippe Clément en fin de match - n'a pas été la seule source d'agacement pour les Brugeois. Des décisions arbitrales controversées ont jeté de l'huile sur le feu. On pense notamment à l'épisode le plus flagrant que vous pouvez revoir ci-dessus: une poussée dans le dos de Menno Koch sur Ruud Vormer dans le rectangle. Une faute que l'arbitre M. Van Driessche aurait dû sanctionner ou pour laquelle il aurait pour le moins dû être rappelé par ses collègues du VAR.

"La phase de penalty sur Ruud Vormer était très claire. Et quand ce n’est pas sifflé – et qu’il y a le VAR – tu es fâché. Ce sont des émotions normales. Sans parler du temps gagné par Eupen pendant tout le match. Deux remplaçants d’Eupen se passent le ballon et quand Hans Vanaken veut le récupérer, c’est lui qui prend un carton jaune. Ce sont des choses que je ne comprends pas", a réagi Philippe Clément après la rencontre.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK