Leko: "Devenir entraîneur du club, c'était un rêve, être champion c'est encore plus grand"

Leko: "Devenir entraîneur du club, c’était un rêve, être champion c’est encore plus grand"
Leko: "Devenir entraîneur du club, c’était un rêve, être champion c’est encore plus grand" - © BRUNO FAHY - BELGA

Le FC Bruges a décroché ce dimanche son 15ème titre de champion de Belgique, en partageant l'enjeu sur le terrain du Standard (1-1). Il aura fallu attendre l'avant-dernière journée pour voir le sacre officialisé, alors que les Brugeois sont en tête du classement depuis la 7ème journée. "Nous avions le plus de points après la phase classique" déclare Ivan Leko, l’entraîneur du FC Bruges, en conférence de presse. "Dans un autre championnat on aurait été champion fin février. Les play-offs ont été difficiles mais le champion n’est pas déterminé sur les play-offs mais d’août à mai. On a été l’équipe la plus régulière avec le plus de buts marqués, la plus grande différence de buts.

Le succès est complet pour le tacticien Blauw en Zwart, qui décroche son premier titre pour sa première année à la tête du FCB. "Un ami m’a toujours dit : " Si tu rêves, rêves grand ".  Venir à Bruges après Michel Preud’homme, avec un nouveau système avec ses jeunes, c’était un défi énorme. Devenir entraîneur du club, c’était un rêve pour moi mais être champion avec le club c’est encore plus grand. C’est une belle histoire ici à Bruges. C’est incroyable. Je dois remercier les personnes qui ont cru en moi, le président et tout le staff autour de moi. Je suis très fier de ce qu’on a fait. Tous les jours, les joueurs sont venus avec la volonté de s’entraîner dur et d’appliquer le système que l’on mettait en place."

Et c'est donc sur le terrain du Standard, deuxième actuellement, que Bruges a obtenu son titre. Avec un but de Vossen polémique après une main de Vormer. "Peut-être que le but de Vossen est polémique mais dans les playoffs, nous avons aussi eu notre lot de malchance avec les décisions des arbitres" termine Ivan Leko. "J’avais toujours dit, être champion ici, c’était le plus beau qui pouvait arriver dans un stade comme celui-ci, avec une ambiance similaire à celle que l’on voit en Amérique du Sud. Le Standard c’est très fort. Ils ont gagné 1-3 à Anderlecht, 5-0 contre Genk. Être champions ici, ça veut dire que mentalement on est aussi très forts."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK