Leko : "D'abord et avant tout, notre football n'était pas bon"

Ivan Leko va devoir trouver les solutions pour relancer son équipe
Ivan Leko va devoir trouver les solutions pour relancer son équipe - © BRUNO FAHY - BELGA

Le FC Bruges et l'Anwterp se sont quittés dos-à-dos. Ce partage sans but ne fait pas l'affaire d'aucune des deux équipes. Ivan Leko pointe le faible niveau de jeu de ses joueurs.

"Tout le monde est déçu quant à la manière", souligne Leko au micro de la Pro League. "D’abord et avant tout, notre football n’était pas bon. On a été trop tendres, surtout en première mi-temps. Ça a été un peu mieux en début de deuxième période. Mais sur les 90 minutes, ce n’était pas un bon Club de Bruges."

Le Club aurait pu hériter de deux penalties pour des poussées de Van Damme sur Openda. "Je trouve ça dommage qu’on parle encore de ça alors que le VAR est présent. Qu’on regarde une fois de plus pour voir ce qu’il s’est passé, s’il vous plait. Mais cela vient au deuxième plan parce que je ne suis pas content de ce que j’ai vu au niveau de notre jeu."

Après ce nouveau faux-pas, le FCB pointe à 6 points de Genk. A cinq journées de la fin, l'écart n'est pas insurmontable pour Leko. "C’est encore possible. On reçoit encore Genk. Avant les play-offs, on avait dit qu’il fallait essayer de tout gagner parce que quatre points, c’était beaucoup et surtout contre une équipe qui joue bien et qui est en forme. J’y crois parce qu’en football il faut toujours y croire. D’un autre côté, en tant qu’entraîneur, je dois être critique et dire ce qui n’était pas bon lors de deux derniers matches. On doit trouver une nouvelle énergie pour essayer de gagner. Parce qu’être aussi passif et stérile, ça ne ressemble pas au Club de Bruges des deux dernières années."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK