Lefevere : "Apporter un peu de l'atmosphère Wolfpack à Anderlecht"

Anderlecht a annoncé mardi une réorganisation complète de son organigramme. Karel Van Eetvelt, le patron actuel de Febelfin, a été nommé nouveau CEO du club par le conseil d'administration du RSCA alors que Wouter Vandenhaute sera son conseiller externe. Le bourgmestre bruxellois Philippe Close et Patrick Lefevere, manager de l'équipe cycliste Deceuninck - Quick Step, font aussi leur arrivée en tant que membres indépendants du conseil d'administration.

"J’arrive peut-être un peu sur une coïncidence : je suis ami avec Wouter Vandenhaute depuis plus de vingt ans. On n’est pas toujours d’accord, mais chacun possède son caractère. C’est, je pense, ce que Wouter apprécie chez moi. Je connais naturellement très bien Marc Coucke aussi car nous avons travaillé ensemble. J’ai eu les deux hommes en ligne… et voilà, je suis là. Le sport, c’est du sport : c’est effectivement du football et non du cyclisme, mais ça doit être managé comme n’importe quelle autre société. Je suis un conseiller indépendant : quand on me demande mon avis sur un point, je vais le donner. Il ne faut pas penser que je vais être dans la tribune d’Anderlecht toutes les semaines. Le but, c’est d’échanger des idées et d’expliquer comment nous faisons les choses dans le cyclisme", a expliqué Patrick Lefevere au micro de notre collègue RTBF Jérôme Helguers.

Et d'ajouter : "A la base, je ne suis pas supporter d’Anderlecht. J’y suis allé plusieurs fois car j’étais séduit lorsque Michel Verschueren a été le premier à lancer le système de loges. Durant les deux dernières années, j’ai peut-être été plus présent dans la tribune du FC Bruges. Mais j’insiste, je suis indépendant. Je pense pouvoir apporter un peu de l’atmosphère Wolfpack, de notre esprit d’équipe, à Anderlecht. Ce n’est pas une stratégie, à titre personnel, de transition vers autre chose que le cyclisme."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK