Leander Dendoncker vu de France : "Un couteau-suisse précieux"

Dendoncker et Tielemans
Dendoncker et Tielemans - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Leander Dendoncker fait déjà partie à 22 ans des cadres du Sporting d'Anderlecht, avec un gros atout: sa polyvalence. Manchester United s'en est aperçu avec le but de la tête de ce milieu défensif en quart aller de l'Europa League (1-1). Et le surveillera au retour jeudi.

La semaine dernière, au stade Constant Vanden Stock, Dendoncker a donc fait mieux que tenir le choc face au duo Paul Pogba - Michael Carrick. Sa maîtrise et sa maturité ont confirmé son statut de grand espoir du football belge. Un joueur en devenir mais déjà capable de prendre du recul, à la manière de ce qu'était il y a dix ans le jeune Vincent Kompany.

Avec son acolyte des "Mauves" Youri Tielemans, il est même considéré comme l'une des nouvelles perles du foot du plat pays, barré pour le moment à son poste de milieu défensif par des stars confirmées comme Axel Witsel, Radja Nainggolan, Marouane Fellaini ou Mousa Dembélé.

"Mais je suis convaincu que Leander sera un jour leur successeur", avait dit en mai 2015 le sélectionneur de l'époque Marc Wilmots, avant un match des Diables Rouges face à la France, première sélection pour Dendoncker.

Le jeune homme originaire de Passendale, dans le nord du pays, est un couteau-suisse précieux pour son club et son équipe nationale.

L'actuel sélectionneur de la Belgique, l'Espagnol Roberto Martinez, l'a d'ailleurs déjà utilisé sur le flanc droit d'une défense à trois et, à Anderlecht, Dendoncker a déjà évolué en défense centrale.

Face à Manchester, jeudi à Old Trafford, il devrait toutefois occuper son poste de prédilection en pare-choc devant la défense, juste derrière les maîtres à jouer que sont Youri Tielemans ou l'Algérien Sofiane Hanni, homme en forme du moment du côté des Mauves et auteur d'un but somptueux le week-end dernier en championnat de Belgique.

"Il court à droite et à gauche"

"Mon rôle est discret mais utile et je suis heureux quand je suis à la base d'une action qui mène à un but", soulève celui qui compte déjà 114 apparitions sous le maillot du meilleur club belge.

En Belgique, les analystes sont d'ailleurs certains que le jeune homme ne s'attardera pas en Pro League. Meilleur joueur belge du siècle dernier et légende vivante en Belgique, Paul Van Himst estime que Dendoncker peut "viser très haut".

"Pas dans un club moyen d'un grand championnat mais beaucoup plus haut", assure-t-il, avant de pointer des petits défauts à ses yeux. "Il doit cependant encore progresser sur le plan tactique car il veut faire tout en même temps. Il court à droite et à gauche alors qu'à ce poste (de milieu défensif) il faut avoir un peu de discipline".

"Le seul aspect qu'il n'a pas encore complètement développé, c'est la montée et les buts de la deuxième ligne", explique encore celui que certains surnomment le "Pelé blanc" dans la dh.

Dendoncker, grand gabarit (1,88 m) aux faux airs de Sergio Busquets -- l'Espagnol est d'ailleurs son modèle -- aura l'occasion de se montrer encore jeudi à Old Trafford.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

Recevoir