Le Standard vient de vivre dix jours cauchemardesques... mais la crise ne guette pas encore

Une élimination en Europa League, puis en Coupe de Belgique, une bagarre... des points de perdus contre Anderlecht et Waasland-Beveren. Depuis le 12 décembre rien ne va plus pour le Standard. Une très mauvaise passe qui n'est pas encore synonyme de crise pour les Rouches... mais pour éviter cette crise il va falloir se reprendre rapidement. Récit d'une dizaine de jours compliqués pour les Rouches. 

Episode 1: sale coup au moral face à Arsenal

Il y aurait pu avoir un prélude à notre histoire avec le partage du 8 décembre entre Mouscron et le Standard (2-2). Mais le scénario de la rencontre était clairement un petit exploit de la part des Liégeois (à 10 à la 48e, revenus à 2-2 à la 94e) et nous avons donc choisi de débuter quelques jours plus tard lors de l'élimination de l'Europa League contre Arsenal. 

Ce soir-là, le 12 décembre, les Rouches n'ont jamais été virtuellement qualifiés. Mais ils avaient pourtant tout en mains. Ils menaient 2-0 contre la classe biberon des Gunners. Et puis, à une dizaine de minutes de la fin, Lacazette et Saka ont bouleversé les plans de Michel Preud'homme, alors que dans l'autre rencontre, Guimaraes avait fait le boulot en battant Francfort, laissant une grande chance au Standard de poursuivre l'aventure européenne. Mais les Liégeois n'ont pas réussi à remettre ce petit but synonyme de qualification. L'Europe, tous les joueurs en rêvent. D'autant plus en battant Arsenal, même en version rajeunie. C'est peut-être, sans doute ici que nos protagonistes ont subi un coup au moral dont ils ne semblent pas parvenir à se relever depuis. D'autant que des blessures et des suspensions se sont ajoutées à l’échiquier. Comme si les petits éléments de chance qui étaient du côté du Standard depuis quelques rencontres, s'étaient soudain envolés. 

Episode 2: Clasico sans saveur

Le 15 décembre, les vaillants Liégeois avaient alors l'opportunité de se regonfler à bloc lors du Clasico face à "l'ennemi" anderlechtois malade. Mais il manquait quelque chose au Standard lors de cette rencontre, et il n'a pu éviter de perdre de nouveau des points. Un partage 1-1 face, là aussi, aux jeunes d'Anderlecht qui se cherchent depuis le début de saison. Mais surtout deux points de perdus alors que les courageux mauves étaient réduits à dix depuis la 72e minute de jeu. Les Rouches n'ont pas trouvé les ressources mentales pour renverser la rencontre... Un nouveau coup au moral et surtout, pas de réaction positive immédiate après l'élimination en Europa League. Les choses se compliquaient alors à Sclessin. 

Episode 3: l'élimination en Coupe de Belgique, des tensions en fin de match

Trois jours plus tard seulement, le Standard avait l'opportunité de faire oublier les récents événements avec un quart de finale piégeux contre l'Antwerp... Mais les hommes de MPH sont tombés en plein dans ce piège tendu par Lazlo Boloni. Là encore le scénario ajoute encore un peu plus de drame à l'histoire. Lestienne avait ouvert le score, plaçant les Rouches dans une position idéale. Mais l'inspiration n'y était pas, et la dégringolade est arrivée. Une égalisation de De Laet, Benson qui donne l'avantage aux Anversois et Mbokani frappe lui le coup de grâce, 1-3. Avant une fin de match honteusement tendue. Lamkel Ze, ne trouve rien de mieux que d'haranguer le public liégeois déjà tendu par trois matches cauchemardesques... C'en est trop pour les joueurs liégeois qui n'acceptent pas la provocation. Une bagarre générale éclate alors. Evénement qui, bien que causé par le joueur anversois, aurait peut-être pu être évité dans un autre contexte, moins défavorable aux Rouches qui auraient alors pu "laisser couler", mais dans ce cas précis ils ne sont pas parvenus à conserver leur sang froid... Même Mbaye Leye est devenu incontrôlable. Symptomatique? Peut-être. Humain? Sans doute aussi... 

Episode 4: la débâcle face à Waasland-Beveren

Le dernier épisode est tout frais puisqu'il date de ce samedi soir. Il est sans doute celui qui révèle le plus la mauvaise passe du club puisqu'il s'est passé face à l'équipe avant dernière de notre championnat. Waasland-Beveren a mis les Rouches à terre en les dominant 2-1. Un résultat très loin d'être immérité pour les Waaslandiens. De quoi commencer à inquiéter sur la profondeur du problème de l'équipe liégeoise. Une mauvaise passe? Des difficultés à se relever des coups au moral successifs encaissés en très peu de temps? Un calendrier un peu trop chargé? Trop de blessures? Plusieurs éléments entrent sans doute en compte. Heureusement pour le Standard, il ne reste qu'une rencontre cette année, ce sera face à La Gantoise. Une opportunité d'engranger quelques points avant la trêve ou un dernier mauvais moment à passer... Dans tous les cas, la pause arrive à point nommé. Et si le club veut se concentrer sur le championnat, les éliminations en coupes se révéleront peut-être bénéfiques dans la suite de la saison. Même si le Club de Bruges semble inatteignable pour l'instant. 

Comme dans chaque moment difficile, le Standard devra donc tenter d'extirper des avantages de cette situation. Un club loin encore d'être en crise, toujours très bien placé dans la course aux PO1 mais qui doit rapidement rebondir.

Car il n'est jamais bon pour un championnat de voir ses grands clubs souffrir...

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK