Le Standard et Olivier Renard se séparent

Le Standard se sépare d'Olivier Renard
Le Standard se sépare d'Olivier Renard - © VIRGINIE LEFOUR - BELGAIMAGE

Le Standard et Olivier Renard, c'est fini. Les deux parties se sont séparées d'un « commun accord », a précisé le club liégeois dans un communiqué.

L'ancien gardien occupait le poste de Directeur du Recrutement depuis l’été dernier. Après un passage comme joueur, Renard était revenu à Sclessin en tant que Directeur Sportif. Il avait changé de fonction lors du retour de Michel Preud'homme.

« Le Standard de Liège tient à remercier Olivier Renard pour sa contribution et lui souhaite le meilleur pour la suite de sa carrière professionnelle », ajoutent les Rouches sur leur site internet.

Ce départ est tout sauf une surprise. Depuis des mois, il n’était plus sur la même longueur d’ondes que Michel Preud’homme. Déjà, il y a plus de 10 ans - quand l’un entraînait l’autre - il y avait eu des tensions dans le vestiaire du Standard. Et une sortie médiatique du gardien Carolo contre son coach lui avait coûté sa place qu’il ne devait plus jamais retrouver, Espinoza s’installant alors entre les perches liégeoises ....

Depuis l’arrivée de Michel Preud’homme avec les pleins pouvoirs sportifs lors de l’été 2018, Renard s’est retrouvé sur une voie de garage dorée en qualité de directeur du recrutement. Il s’est affronté plusieurs fois avec MPH, notamment lors du dernier mercato où il avait fait le forcing, en vain, pour enrôler un attaquant supplémentaire à Sclessin.

Bruno Venanzi, lui, continuait à apprécier ce collaborateur connaisseur et qui avait eu l’œil pour attirer, notamment, en bord de Meuse des garçons comme Laifis et surtout Razvan Marin, repéré en Roumanie et revendu plus de douze millions à l’Ajax, une aubaine vu la situation financière du club.

Pendant quelques mois, le président a accepté la confrontation, parfois tendue, des points de vue de Preud’homme et Renard. 

Mais la situation était devenue intenable et ne voulant plus revivre toutes les tensions de l’époque entre Van Buyten et déjà Olivier Renard, il a bien dû trancher en fin de saison. D’autant que depuis quelques mois, et l’éclatement du footgate , l’ancien responsable sportif de Malines devenait quelque peu nerveux.

Fin connaisseur, Renard pourrait rebondir dans un autre club et reprendre certaines activités médiatiques comme celle de consultant. 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK