Le Standard bat Charleroi dans un choc wallon très animé (3-2)

Le Standard s’est imposé ce dimanche soir, 3-2, face au Sporting de Charleroi, dans un derby wallon riche en rebondissements. Les Carolos sont revenus, deux fois dans la partie, avant de craquer à 10 minutes du terme. Les Liégeois signent une 4e victoire d’affilée, les Zèbres eux restent sur 5 défaites de suite.

Résumé du match 

Au coup d’envoi, un seul point sépare les deux équipes wallonnes. Mais sur papier, le Standard part favori, avec un 9 sur 9 au compteur. Pour Charleroi le tableau est moins rose. Les Carolos restent sur 4 défaites d’affilée.

Mbaye Leye décide de laisser Mehdi Carcela sur le banc. Côté carolo, le nouveau venu Jordan Botaka est titularisé dans la défense des Zèbres.

Débuts rêvés pour João Klauss

Pas d’occasions réelles dans les 10 premières minutes de ce choc wallon. La première grosse occasion tombe à la 13e minute. Maxime Lestienne, lancé en profondeur, centre et trouve la tête de João Klauss. La nouvelle recrue brésilienne du Standard ne laisse aucune chance à Nicolas Penneteau. C’est 1-0 pour les Liégeois.

Numéro de Botaka et égalisation de Fall

Les Carolos, mieux en jambes que contre Anderlecht, sont plus présents physiquement. Les hommes de Belhocine poussent et finissent par faire sauter le verrou liégeois. Botaka dribble trois joueurs liégeois et pénètre dans le rectangle du Standard. Sa passe en retrait est un véritable caviar pour Fall qui frappe le ballon. Le cuir touche la transversale avant de rentrer dans le but de Bodart. C’est 1 but partout à la demi-heure. Les Zèbres sont relancés. Rezai, blessé, doit quitter la pelouse mais ses équipiers continuent à pousser.

Balikwisha relance les Rouches et manque le break

A la 37e minute le Standard, en difficulté, reprend les commandes dans la partie. Nouvel assist de Lestienne qui profite d’une mauvaise relance de Diagne. Le Liégeois efface un défenseur, dans les 30 derniers mètres, avant de glisser le ballon à Balikwisha. La frappe croisée de l’attaquant du Standard oblige Penneteau à se retourner pour la deuxième fois de la soirée. Balikwisha, au premier poteau, aurait pu faire le break juste avant la pause, mais il n’a pas réussi à cadrer son tir. C’est 2-1 à la pause.

Le VAR confirme l’égalisation de Fall

Charleroi remonte sur le terrain avec de bonnes intentions. Les Carolos titillent la défense liégeoise sans véritablement se créer d’occasions dangereuses. C’est d’ailleurs le Standard qui se crée la première grosse possibilité de la seconde période. Lestienne, intenable ce soir, se retrouve seul du gardien carolo. Il veut réaliser son troisième assist de la soirée, mais Kayembe s’interpose pour écarter le ballon qui arrivait dans les pieds de Raskin.

Charleroi réagit via Gillet. Son tir est dévié en coup de coin par Arnaud Bodart. Un coup de coin qui relance les Carolos. Fall égalise… En deux temps. L’arbitre ne valide pas tout de suite la deuxième réalisation de Fall. C’est le VAR qui confirme que l’attaquant du Sporting n’est pas hors-jeu, le but est donc validé. On joue depuis 67 minutes tout est à refaire pour le Standard. Deux minutes plus tard, Lestienne, dans le grand rectangle des Zèbres, aurait pu, aurait dû, redonner l’avance à ses couleurs mais il manque complètement son tir.

Muleka libère le Standard à la 80e

Ce n’est que partie remise. Contre le cours du jeu le Standard reprend l’avance dans ce match. Au départ une perte de balle de Gillet dans l’entrejeu profite au Standard. Amallah envoie un ballon piqué à Muleka qui était parti en profondeur. La tête de l’attaquant congolais lobe Penneteau. Bodart sauve ses couleurs dans les arrêts de jeu. Penneteau, est lui, exclu en toute fin de rencontre, suite à une faute sur Mehdi Carcela. Guillaume Gillet prend les gants pour achever la partie. Mais le score ne changera plus. Le Standard tient sa quatrième victoire d’affilée sous l'ère Leye.

Premier défi, réussi pour le Standard, qui intègre le Top 4. Les Liégeois se déplaceront à Ostende jeudi, avant d’aller au Club de Bruges dimanche prochain, à 13h30. En revanche les Zèbres eux restent sur un inquiétant 0 sur 15.

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK