Genk l'emporte logiquement et met fin au brevet d'invincibilité du Standard

Le Standard, dominé durant la majorité de la rencontre, s'est logiquement incliné 2-0 sur la pelouse de Genk, le leader du Championnat de Belgique, ce vendredi en ouverture de la 25ème journée de Pro League.

Le goleador tanzanien du Racing, Mbwana Samatta, a inscrit les deux buts de ce match à sens unique (68' 1-0, 87' 2-0) et est plus que jamais meilleur buteur de la Pro League avec un total de 19 réalisations (28 toutes compétitions confondues cette saison) !

Invaincus avant ce soir depuis plus de deux mois - et leur défaite 3-0 au Club de Bruges le 2 décembre dernier -, les Liégeois (43 points) font du surplace dans la course aux play-offs I et restent provisoirement à deux longueurs du Club de Bruges et de l'Antwerp (45 points), tout en étant repoussés à quatorze unités de leurs adversaires du soir (57 points). Genk a de son côté, sans surprise, validé mathématiquement son billet pour les play-offs I.

Toujours bien accroché à la quatrième place, le Standard compte provisoirement quatre points d'avance sur Saint-Trond (39), cinq sur La Gantoise (38) et six sur Anderlecht (37) avant la suite de cette 25ème journée de Pro League.

Le match au sommet entre le leader incontesté du championnat et l'équipe la plus en forme de ces dernière semaines a été à sens unique, tant les Limbourgeois ont étouffé les Liégeois grâce à un pressing très haut et une domination dans tous les secteurs de jeu.

Quasiment inoffensifs sans le moindre attaquant de pointe disponible, les Rouches auront une belle occasion de reprendre leur marche en avant vendredi prochain à Sclessin face à la lanterne rouge, Lokeren.

Emond, Sa et Oulare blessés, Djenepo se retrouve attaquant de pointe

Privé de ses trois attaquants (Renaud Emond, Orlando Sa et Obbi Oulare), tous blessés, Michel Preud'homme décide d'aligner en pointe Moussa Djenepo, de retour de suspension. Derrière le Malien, Mehdi Carcela, Paul-José Mpoku et Maxime Lestienne sont confirmés.

La première occasion sérieuse est pour Genk : après huit minutes de jeu, Leandro Trossard file dans le dos de la défense liégeoise et se présente, légèrement excentré, devant Guillermo Ochoa. Le portier mexicain sort très rapidement dans les pieds du Limbourgeois et remporte son duel face au jeune joueur belge.

Mis sous pression par un bloc de Genk qui joue très haut, le Standard peine à se montrer dangereux, à l'instar de Moussa Djenepo, pas très à l'aise dans cette position axiale.

Les Liégeois passent à deux doigts de la correctionnelle juste après la demi-heure : Gojko Cimirot loupe sa relance à l'entrée du grand rectangle, Leandro Trossard en profite pour faire tourner en bourrique son opposant direct et armer une frappe qui va s'écraser sur la barre transversale (31').

Les occasions ou demi occasions limbourgeoises se multiplient... mais sans succès. A la pause, les Rouches peuvent s'estimer heureux de rejoindre les vestiaires sans avoir encaissé le moindre but.

Genk trouve enfin la solution en fin de rencontre

Dès la 51ème minute de jeu, Michel Preud'homme procède à son premier changement : Gojko Cimirot, grippé, cède sa place à Samuel Bastien. Dans la foulée, Merveille Bokadi sauve, de la poitrine, une tête à bout portant de Joseph Aidoo qui prenait la direction du but.

La décision tombe finalement à la 68ème minute : Leandro Trossard s'ouvre le chemin du but et butte une nouvelle fois sur Guillermo Ochoa, mais le gardien mexicain repousse le ballon dans les pieds de Mbwana Samatta, qui se fait une joie d'inscrire son... 27ème but de la saison, toutes compétitions confondues (68' 1-0).

Dans la foulée, un coup franc botté par Alejandro Pozuelo laisse Guillermo Ochoa amorphe, mais le cuir s'en va mourir sur le poteau du portier liégeois, qui était battu (70').

Alors que le Standard tente d'inquiéter Danny Vukovic, Mbwana Samatta double la mise à la 87ème après un bel effort de Joakim Maehle, parti à toute allure en contre-attaque (2-0). Et de 28 pour le Tanzanien !

Dans les arrêts de jeu de la rencontre, Mehdi Carcela envoie le ballon sur la barre transversale, mais le score en reste là : le Racing s'impose 2-0 et met un terme au brevet d'invincibilité du Standard.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK