Le rôle de Kompany en question, verdict le 15 octobre

Vincent Kompany
Vincent Kompany - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Anderlecht s’est présenté ce mardi devant la Commission des licences pour éclaircir le rôle de Vincent Kompany qui ne détient pas la licence UEFA et ne peut donc pas coacher. Pour faire simple, explique que le joueur-manager n’était pas l’entraîneur principal du club.

Bert Van der Auwera et le manager opérationnel Jo Van Biesbroeck ont plaidé la cause du Sporting qui risque une amende ou – mais c’est hautement improbable - de perdre sa licence.


"Depuis le début, il a été clair que le rôle de Simon Davies était de diriger les entraînements, déterminer la tactique et opérer les changements", a expliqué le conseiller du club anderlechtois, Bert Van der Auwera. "Le rôle de Kompany était triple. Etre un leader sur le terrain grâce à son expérience. Il était aussi celui qui devait transmettre notre vision. Et il devait servir de guide à nos jeunes joueurs".

Anderlecht a reconnu aussi que dans la manière de communiquer le nom de Kompany était "bien plus porteur que celui de Davies, et que l'aura de Vincent Kompany était important. Mais si Kompany joue, il manque cette figure de proue sur le banc et c'est ce qui a décidé Anderlecht à faire appel à Franky Vercauteren. Simon Davies étant relégué à un rôle d'entraîneur de terrain. Vincent Kompany poursuit dans ses missions. Il est coach, une sorte de coach, mais pas notre entraîneur officiel au strict du terme," a ajouté Van der Auwera. "Est-ce que Vincent Kompany est celui qui décide qui doit jouer, comment doivent être évalués les joueurs et quelle vision du football doit se mettre en place durant la semaine ? Absolument pas. Simon Davies n'était pas un entraîneur de l'ombre. Il était celui qui met en place cette vision et c'est pour cela qu'il reste à bord aussi."

Le verdict sera rendu le 15 octobre dans ce dossier. L’arrivée de Franky Vercauteren en tant qu’entraîneur devrait apaiser les craintes et les questionnements de la commission des licences.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK