"Le point du cœur" pour Ferrera, la frustration pour Leko

"Le point du cœur" pour Ferrera, la frustration pour Leko
"Le point du cœur" pour Ferrera, la frustration pour Leko - © Tous droits réservés

Le FC Bruges et Waasland-Beveren se sont quittés sur un partage. Un point pour chacun mais un point qui n'a pas la même saveur pour les deux entraîneurs.

"On prend ce point avec beaucoup de cœur et avec des joueurs qui ont pris conscience qu'ils devaient tout donner. On ne prend pas un point à Bruges si ne serait-ce qu'un joueur ne donne pas tout. On s'est battu. On a été bien compact. On n'a pas concédé de grosses occasions à Bruges. On ne s'en est pas créées non plus de très franches, même si on frappe sur la barre. On a la chance d'égaliser après leur but. Il n'y a que des guerriers qui pouvaient prendre un point à Bruges. A la mi-temps, j'ai recadré tout le monde. Il fallait arrêter ce cinéma et arrêter de parler avec l'arbitre. Il fallait se battre, prendre un coup, se relever et se battre à nouveau. Tous ces éléments-là font que ce point est mérité", analyse Yannick Ferrera, le T1 waeslandien, qui assure que son équipe n'a pas été perturbée par les affaires, même si deux membres de la direction, dont le Président, sont impliqués.

Ivan Leko reconnait de son côté que le Club n'a pas été brillant. "Ce n'était certainement pas un bon match pour nous", souffle-t-il au micro de la Pro League. "Le premier quart d'heure a été bon avec 3-4 situations. Puis notre possession de balle a été lente, stérile. Nous n'avons pas créé d'occasions franches. Beveren spéculait sur le contre. C'est dommage parce que nous avons vécu dix jours difficiles. Il a manqué de la précision et de la personnalité chez certains joueurs. On doit l'accepter même si c'est difficile et à partir de demain travailler pour être meilleur". Bruges a dominé, puis mené 1-0 avant de se faire rejoindre. "C'était un mauvais match mais on aurait dû gagner 1-0"

Les fans brugeois ont marqué leur soutien au Croate avant le match. Il a été ému par ce geste. "C'était fantastique. Je n'oublierai jamais ce qu'ils ont fait. Mais je suis aussi encore plus déçu et frustré par notre match. Nous n'avons jamais pu mettre le feu à la rencontre, de la passion et de l'énergie comme les supporters le méritent".

Jelle Vossen a quitté la pelouse sur une civière. Selon Leko, il est touché au genou. "J'espère que cela n'est pas trop grave", précise-t-il.
 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK