Le "coup de gueule" d'Hamdi Harbaoui sur l'arbitrage: "Il y a un acharnement contre moi"

Redoutable buteur, Hamdi Harbaoui est aussi un des joueurs les plus avertis de notre compétition. La semaine dernière, la Commission de Review a même décidé de faire poursuive l'attaquant de Zulte Waregem pour un coup de coude sur un défenseur d'Eupen qui a échappé à l'arbitre. 

Après la victoire du Essevee à Courtrai grâce à un but d'Harbaoui, ce dernier a surtout tenu à mettre les choses au point concernant l'arbitrage et la manière dont il est traité ces dernières semaines par les arbitres.

"Il y a un acharnement contre Hamdi Harbaoui. cela fait des années qu'il joue en Belgique. Je ne comprends pas pourquoi je prends autant de cartons. C'est sûr que je ne suis pas le joueur le plus propre mais je ne comprends pas pourquoi les arbitres, avant de me dire bonjour avant la rencontre, me disent "Harbaoui, fais attention", a-t-il ainsi révélé. Je ne trouve pas cela correct de dire cela avant un match. Aujourd'hui, je vois énormément de désavantages contre moi. J'aimerais qu'on fasse le bilan des cartons jaunes que j'ai pris et ceux que j'ai réellement mérités. On a sali ma réputation avec cela et les adversaires jouent avec cela. Ils font du cinéma et disent qu'Harbaoui a mis un coup de coude. Je ne peux plus jouer comme avant. J'essaye toujours d'utiliser mon corps. Ce n'est pas de ma faute si je suis grand et costaud dans les duels. Je ne comprends pas aujourd'hui pourquoi les défenseurs ont toujours cet avantage sur les attaquants de tirer par le maillot et de faire tout ce qu'ils veulent alors que l'attaquant lorsqu'il essaye de se démarquer, comme ce fut le cas contre Eupen, on siffle contre lui. Je trouve qu'il y a énormément d'injustice contre moi. Je n'ai jamais pris un carton rouge en Belgique. A chaque fois, j'ai été suspendu sur base des images TV. Mardi prochain, je vais aller me défendre parce que le défenseur m'accroche, me ceinture et je le pousse pour me libérer. Lui, il tombe par terre et il continue à regarder l'action. Si je lui ai vraiment fait mal, il ne va pas s'intéresser à l'action. Je ne sais pas pour quelle raison il y a tant d'injustice contre moi."

Je ne cherche pas à être un boucher ou un bagarreur sur le terrain...

Et d'ajouter ironiquement : "Si je suis Tunisien et que je vais affronter les Diables, il ne faut pas s'inquiéter pour cela. Peut-être que je ne serai pas au Mondial. Je vais peut-être un peu trop loin mais je me sens trop visé. Je ne cherche pas à être un boucher ou un bagarreur sur le terrain. Il faut de temps en temps laisser Harbaoui tranquille. Dans toute ma carrière, je ne pense pas avoir fait mal à un joueur. Je reçois des coups à tous les matches et je ne me plains pas. Je ne fais pas de cinéma mais je déteste qu'on fasse du cinéma contre moi. "

"Ce que je sais faire, c'est marquer et pas donner des coups. Je ne cherche pas des excuses. Je me donne à fond à chaque match. Je n'ai jamais fait saigner un gars ou exploser la tête de quelqu'un. Qu'on arrête de s'acharner sur moi. Je ne fais pas la victime mais je suis aujourd'hui à mon 9ème carton jaune, ce qui est énorme pour un attaquant. Je mérite quelques cartons mais 9, c'est énorme", a-t-il conclu.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK