Le comportement de Sa Pinto "commence à être inquiétant"

Si le Standard éprouve les pires difficultés à enchaîner les prestations convaincantes, l'entraineur -lui- fait preuve d'une certaine régularité sur le banc de touche. Bouillant et incontrôlable, Ricardo Sa Pinto accumule les invectives et les crises de nerfs au bord ou sur le terrain.  

Il y a quelques jours, nous nous posions même la question de savoir si ce comportement ne jouait pas en défaveur du Standard.

Comment ces frasques sont-elles vécues au club ? Lors du stage hivernal, Olivier Renard avouait vouloir "canaliser" la fougue de son coach. Le Directeur Sportif du Standard qui appelait également à ce que l'on analyse plus le "contenu", plutôt que la "forme".  Du côté des joueurs, certains auraient confié être lassés, voire dégoûtés par l'attitude de leur coach (source : Sport Foot Magazine). Mais d'autres rumeurs assurent que le groupe est entièrement derrière le Portugais. Difficile d'y voir clair...

Reste l'avis des supporters. Ceux qui vivent pour leur club et suivent au quotidien les résultats et performances de leur équipe. Nous avons contacté Renaud. Il ne parle évidemment pas au nom de tous les supporters liégeois, mais pour lui, les frasques de Sa Pinto deviennent inquiétantes. 

"L'entraineur a sûrement ses qualités. Mais il ferait peut-être mieux d'être un peu plus calme en bord de terrain et d’insuffler autre chose à ses joueurs, et surtout une tactique, un système de jeu".   

"Au départ, son attitude pouvait être sympathique dans le sens où le Standard reste un club bouillant. Le chaudron de Sclessin comme on dit... Mais si on en arrive à ne plus retenir que ses frasques en bord de terrain, ça commence à devenir inquiétant. Il est là pourquoi ? Pour faire une équipe, la construire et obtenir des résultats. On a l'air de dire que l'ambiance est bonne au sein du groupe des joueurs, tant mieux. Mais faut-il encore mettre des buts, avoir un style de jeu, une tactique, et un fond de jeu".     

"Si le Standard ne gagne pas dimanche contre Anderlecht, j'en connais un qui risque peut-être d'avoir des difficultés". Dans cette déclaration, Renaud vise l’entraîneur.  

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK