Le Club de Bruges veut sanctionner les auteurs des cris racistes à l'encontre de N'Ganga

Francis N'Ganga victime de cris racistes lors de FC Bruges-Charleroi
Francis N'Ganga victime de cris racistes lors de FC Bruges-Charleroi - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

A l'occasion de la rencontre entre le FC Bruges et Charleroi dans le cadre de la 25ème journée de championnat, Francis N'Ganga a été la cible de certains supporters des "Blauw en Zwart". 

Insultes, cris de singe et jets de bière, le back gauche carolo a eu droit à la "panoplie complète". "Franchement, c’est triste. Je dirais même stupide. Nous sommes en 2018, plus au Moyen-Âge. Que cela puisse encore arriver est incroyable et vraiment désolant", avait expliqué N'Ganga dans la Dernière Heure. 

Contactée par nos soins, la Pro League avait tenu à indiquer par la voix de son CEO Pierre François que ces insultes seraient poursuivies: "Il y aura une sanction. Tout le monde est d'accord pour que de tels faits donnent lieu systématiquement à une procédure disciplinaire. Il y aura trois juges pour siéger."

Charleroi a déposé une plainte à la police de Bruges et le Club brugeois ne compte pas non plus rester inactif et veut punir les supporters au comportement déplacé. Comme le souligne "Het Nieuwsblad", le FC Bruges va, avec la Police, analyser les images vidéo afin d'identifier et de sanctionner les fauteurs de troubles. Ces derniers risquent évidemment une interdiction de stade. Ils pourraient aussi être renvoyés devant la Cellule football du SPF Intérieur. De lourdes amendes sont alors possibles.

Le Club de Bruges, en tant qu'organisateur, risque également des sanctions, à savoir une amende pouvant aller jusque 5000 euros et/ou un huis clos (avec sursis, partiel ou complet).

Ce mardi, le parquet fédéral se penchera sur le dossier et étudiera le rapport du "match delegate". 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK