Le Beerschot obtient la suspension de la D1A et D1B en attendant le verdict final de la CBAS

Les rebondissements n’en finissent plus dans les suites du football gate dans notre championnat. Le club du Beerschot vient d’obtenir la suspension des compétitions de Pro League dans l’attente de la décision finale de la CBAS. Le Beerschot ne peut être considéré définitivement relégué en D1B et Malines ne peut pas encore être considéré promu en D1A. La composition des deux séries n'est donc pas encore considérée comme définitive. 

La D1A et la D1B ne pourront donc pas débuter tant que la CBAS ne se sera pas prononcée sur l’entièreté du dossier de suspicion de match truqué entre Malines et Waasland-Beveren. Jusque-là, la Cour Belge d’Arbitrage du sport a uniquement statué concernant la relégation de Malines, qu’elle a rejetée en raison d'un délai non respecté (interprétation littérale du règlement). Allant de cette façon, contre la décision de l'Union Belge de reléguer Malines. Ce verdict ne signifiait pas pour autant que le club malinois était blanchi. La CBAS, qui a motivé sa décision sur base des règlements de l'URBSFA qui ont été mal interprétés par la commission des litiges, doit encore rendre son verdict concernant l'acquittement complet ou les autres sanctions possibles (comme un lourd handicap de points).

Le Beerschot, avait demandé le report du début du championnat ou une D1A à 17. Ce qui lui a été refusé par la Pro League. Le club anversois, qui était le club bénéficiaire de la relégation de Malines en D1B, a intenté plusieurs recours, dont un jeudi devant le tribunal de première instance de Bruxelles. 

C’est celui-ci qui a statué ce vendredi et a ordonné la suspension des compétitions dans l’attente d’une décision. Jugeant la demande recevable et bien fondée. "L'Union royale belge de Football doit attendre la décision finale de la CBAS, les 1A et le 1B ne peuvent pas commencer avant cela", a confirmé l'avocat du Beerschot Walter Damen, qui a soumis la requête devant la justice. "Bien sûr, l'URBSFA peut encore s'y opposer, mais nous avons aussi plus de moyens légaux à notre disposition."

Vu que les championnats n’ont pas encore débuté, cette décision pourrait uniquement retarder le début de ceux-ci. La D1A devait débuter le 26 juillet par Genk-Courtrai.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK