La question de l'enchaînement des matches divise Weiler et Deschacht

Un point gagné ou deux points perdus ? René Weiler a dû mal à trancher au terme de la rencontre qui a vu Anderlecht partager l'enjeu face à Ostende. "En égalisant à dix minutes de la fin, on peut se dire qu'on est content avec un point mais ce n'est pas bon pour le classement", explique-t-il au micro de la Pro League. Anderlecht reste en effet sur un 1/6 en championnat après la défaite de la semaine dernière contre Waasland-Beveren.

Ce dimanche, les Mauves ont montré un autre visage que celui admiré jeudi en Europa League face à Mayence. "On est fatigués mentalement. Nous avons beaucoup de jeunes joueurs qui n'ont pas l'habitude de jouer tous les trois jours. C’est une des raisons qui explique notre prestation ce dimanche mais il y en a d'autres. En tout cas, nous n'étions pas assez frais et n'avons pas assez bougé."

Un problème qui sera réglé avec le temps selon le coach suisse. "Il faut encore beaucoup travailler (pour être réguliers). Et pour bien travailler, il faut du temps."

Du temps, Olivier Deschacht estime qu'Anderlecht en a eu assez pour être prêt à ce stade de la saison. En ce qui concerne l'état de fatigue de l'équipe, le capitaine d'Anderlecht a encore une fois un avis différent par rapport à celui de son coach. "La mentalité était là mais pas la qualité, pour tout le monde. Je pense que les joueurs sont un peu fatigués mais ce n'est pas une excuse car quand on joue à Anderlecht, on doit être capable de jouer 2, 3 rencontres par semaine."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK