La communication entre le VAR et l'arbitre rompue après 15 minutes à Genk

La communication entre le VAR et l'arbitre rompue après 15 minutes à Genk
La communication entre le VAR et l'arbitre rompue après 15 minutes à Genk - © YORICK JANSENS - BELGA

A partir de la 15e minute du match de championnat Genk-Lokeren, l'arbitre Bert Put n'a plus été en contact avec l'arbitre vidéo. Le système de communication habituel et le système de réserve sont tous deux tombés en panne, a expliqué le patron des arbitres Johan Verbist.

Pendant l'échauffement de l'arbitre, des problèmes de communication avec le VAR s'étaient déjà manifestés. "Le technicien présent a essayé de résoudre ce problème le plus rapidement possible, mais il n'a pas réussi", a détaillé Verbist.

Pourtant Put était en contact avec son écran vidéo, via le talkie-walkie. Ce système de réserve a porté ses fruits à la 7e minute, lorsque Trossard a marqué. "Le but refusé à Genk a été confirmé par le VAR", dit Verbist. Mais dès la quinzième minute, cette communication a également disparu.

"Malgré plusieurs tentatives de récupération, le problème n'a pas pu être résolu", a-t-il déclaré. "Après cela, il n'y a eu aucun contact entre l'arbitre et le VAR pendant le match Genk-Lokeren".

Verbist estime qu'il n'y a pas grand-chose à reprocher à l'arbitrage du match. "La seule chose qu'ils n'ont pas faite, c'est d'informer les deux équipes, le public et la presse que le VAR était en panne. Ce fut évident juste avant la pause quand le but de Samatta n'a pas été accordé."

Le meilleur buteur de Pro League pensait avoir marqué à la 43e. Son tir avait franchi la ligne de but par l'intermédiaire de la barre transversale avant de ressortir. Le VAR n'a pas pu intervenir en raison de la défaillance de la ligne de communication. Les Limbourgeois n'ont donc pas vu le but accordé. A la 77e, Maehle a finalement libéré le leader (1-0).

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK