L'Eupenois Peybernes : "L'arbitre est venu s'excuser… mais il joue avec nos vies"

Battu 2-0 samedi soir à l’Antwerp, Eupen est dernier du classement belge à la différence de buts (-20 pour le FC Malines et -21 pour les Pandas). Et quand on sait que l’Antwerp a converti un penalty imaginaire hier soir, il y a de quoi râler chez les hommes de Makelele.

"On essaie de produire du jeu donc on s’expose beaucoup. On tente de jouer court et de passer sur les côtés. En face, ils étaient beaucoup plus directs. On a totalement déjoué en première mi-temps. On est tombé dans leur piège. On voulait jouer dans leur dos et les écarter, mais on ne l’a pas fait. Il y a de la qualité, mais aussi de la crispation et de jeunes joueurs", a précisé Mathieu Peybernes à notre micro.

Et le défenseur français de 27 ans de poursuivre sur le sujet polémique de la rencontre : "Ils ont marqué ce but... car je n'ai pas envie de parler du deuxième vu qu'il y a une erreur d'arbitrage. L'arbitre est venu s'excuser mais ce n'est pas concevable dans le football. Aujourd'hui, nous sommes derniers pour un but. J'espère que ce but ne sera pas préjudiciable pour la suite. Si ça l'est, j'espère que l'arbitre s'en voudra pendant longtemps car il joue avec nos vies. On joue nos vies sur le terrain. On parle d'arbitrage vidéo, mais il faut être sûr de ses décisions. Ca fait 3-4 matches qu'on a des décisions inverses, elles nous coûtent beaucoup de buts."

Eupen jouera sa survie à la maison face à Mouscron durant la dernière rencontre de la phase classique. "On a une dernière cartouche à domicile. Il va falloir faire le maximum pour gagner ce match et avec plus de buts que Malines. On doit se concentrer sur les fondamentaux et faire ce qu’on fait de mieux. Le groupe ressent de la frustration, notamment à cause de l’arbitrage. Il faut rester confiant, serein et garder le cap. On a la chance de pouvoir jouer une finale à domicile", a conclu Peybernes.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK