"L'approche de Mazzu avait marché en phase classique"

Ce jeudi, dans Complètement Foot avec David Houdret et Pascal Scimè, Alex Teklak est revenu sur la lourde défaite du Sporting de Charleroi à Bruges (6-0), et surtout sur la réaction de Felice Mazzu après la rencontre. Le coach carolo a déclaré "prendre l’entière responsabilité de cette défaite."

"Très peu d’entraineurs, si pas aucun, auraient eu la classe de dire ce que Felice Mazzu a dit après la rencontre, et faire preuve d’une telle auto-critique", analyse Alex Teklak.

"Ensuite, ce qu’il a fait hier soir, n’en déplaise à certains, cela a marché en phase classique. Il avait fait 3-3 en jouant de la sorte, en ayant un peu la même approche " rappelle notre consultant. " Pourquoi cela a marché cette fois-là et pas ce jeudi ? Ce qui a fait la différence, c’est que sur les 4 tirs cadrés, Charleroi avait marqué 3 buts. A chaque fois, ils avaient remis Bruges dans le doute. Ils sont revenus au score et ils ont même mené. Cela c’est aussi la grande différence avec le Charleroi d’il y a quelques semaines. Aujourd’hui ils se sont créé des possibilités, Rezaei notamment en première mi-temps. Et s’ils avaient marqué ce but comme lors de la phase classique, cela change complètement la donne du match. Ça permet de mettre l’équipe en confiance et de faire douter l’adversaire, ce qui change le rapport psychologique dans le match. C’est toujours le score qui va te faire rester dans le match… mais quand tu en prends un, deux ou trois, sur des bêtises en plus, des bêtises qu’on n’a pas l’habitude de voir sur les phases arrêtées, tu perds confiance, tu doutes, et tu plonges" conclut-il.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK