L'analyse de Thierry Luthers : Les trois grands sont bel et bien là…

L’analyse de Thierry Luthers : Les trois grands sont bel et bien là…
L’analyse de Thierry Luthers : Les trois grands sont bel et bien là… - © Tous droits réservés

Même si le classement actuel n’en atteste pas encore de façon claire et nette, les trois grands du football belge ont bel et bien répondu présents le week-end dernier…

Chronologiquement, le club brugeois n’a pas brillé, vendredi soir, à Mouscron. Mais il a gagné. Et il a conservé son brevet d’invincibilité. Qui risque toutefois d’être mis à mal, demain, en Champions League, face au PSG d’un certain Thomas Meunier, tout heureux de retrouver ses anciennes couleurs. Ce sera d’ailleurs le coup d’envoi d’une superbe semaine européenne pour les clubs belges. Car, le lendemain, Genk accueillera le tenant du titre, Liverpool. Felice Mazzu et Jürgen Klopp feront alors connaissance et deviseront peut-être de leurs malheurs respectifs avec le VAR ce week-end, smartphone à l’appui… Si on avait dit à Mazzu il y a quelques années, alors qu’il entraînait encore le White Star, qu’il affronterait un jour les " Reds " en qualité de coach adverse, il ne l’aurait sans doute pas crû…

Enfin, jeudi le Standard se déplacera à Francfort, demi-finaliste de la dernière édition de l’Europaleague.

Les Liégeois ont souffert face à Genk, surtout en première période, mais ils ont renoué avec la victoire. Et c’était le plus important avant d’entamer une semaine terrible… Francfort puis Bruges au programme. Bruges et le Standard se retrouveront dimanche après-midi au Jan Breydelstadion. Une nouvelle curiosité du calendrier : Bruges aura joué mardi soir à la maison et le Standard jeudi soir à l’extérieur, comprenne qui pourra. Même si, convenons-en, Francfort, n’est pas très éloigné de la cité ardente. 300 bornes à peine que l’équipe et le staff effectueront en car, situation quasi inédite dans l’histoire européenne du club…

Nacer, ça sert…

Enfin, Anderlecht. Il semble bien parti pour effectuer une " remontada " qui devrait le ramener assez rapidement dans le top 6. Même si les places risquent d’y être très chères. Et qu’une victoire à la maison face Saint-Trond était attendue. Mais Franky Vercauteren a tout de suite imprimé sa marque tant dans la préparation du match que dans le jeu anderlechtois. C’est la preuve que le duo Davies-Kompany pour le coaching, c’était le prototype même de la fausse bonne idée. L’ancien " petit prince du parc " a logiquement titularisé Trebel, tout en devant aligner la plus jeune défense du Royaume. Et qui a un peu " flotté " quand les Trudonnaires ont réduit l’écart. Mais, cette saison, le Sporting pourra compter sur Nacer Chadli. Et, cela, c’est une plus-value incontestable. Même si Mignolet accumule les " clean-sheets " à Bruges, Chadli est bien le meilleur transfert belge du dernier " mercato " estival. Le seul véritable " diable rouge " revenu au pays aussi puisque les autres sont blessés, réservistes ou plus appelés en sélection. Chadli est un joueur brillant, percutant et efficace. On comprend d’autant moins qu’il n’ait pas réussi à s’imposer au pied du rocher monégasque. Même si le Liégeois n’a pas souvent été épargné par les blessures ces dernières années…

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK