Kompany : "Je suis encore à fond joueur, et je serai aussi à fond manager"

L’événement était attendu : Vincent Kompany a répondu ce mardi aux questions des journalistes belges et étrangers. C'est la première fois que le Diable Rouge se soumet à cet exercice depuis sa nomination au poste de joueur-entraîneur au Sporting d'Anderlecht.

"C'est un club spécial pour moi, j'ai fait ce choix avec mon cœur, a souligné Vince The Prince en conférence de presse. J'ai souffert comme chaque supporter la saison dernière. J'ai vu dans les coulisses que beaucoup de personnes étaient prêtes pour ramener le club au niveau il doit être. Je termine ma carrière avec un coach, Pep Guardiola, qui est la version 2.0 de ce que j'ai appris à l'Académie, où on a été formé avec la vision Cruyff, en 3-4-3. Cela m'a rendu des facilités pour jouer dans un système. Cela m'a permis de me retrouver à l'aise. J'ai vu de quoi il parlait."

"Qui a eu cette idée de joueur-manager ? On en a parlé et petit à petit cela vu le jour, a repris le nouveau N.4 du Sporting. C'est venu en parlant juste football... et petit à petit, c'est apparu logique. C'est vrai que je n'ai pas de diplôme d’entraîneur, mais l'opportunité est là. J'étais en fin de contrat et j'ai fait ce choix. Je suis encore à fond joueur. Je suis aussi à fond manager. Depuis que j'ai six ans, je fais du sport, je fais des études. Ceux qui me connaissent savent que je combine. C'est juste une restructuration de mon temps. Je suis habitué à faire des choses de 6h à 23h, mais j'ai tout à prouver. J'ai parlé avec Thierry Henry et avec d'autres personnes un peu plus âgées que moi pour avoir le ressenti de leur expérience. Je suis parti avec l'optique que je dois tout apprendre."

Vincent Kompany a enfin fait le point sur le noyau actuel du RSCA, ainsi que sur le mercato, qui n'a pas encore véritablement débuté du côté de Saint-Guidon... mis à part, évidemment, le retour au bercail du principal intéressé.

"J'ai 45 joueurs à ma disposition. On va faire les choses de manière structurelles. le club doit se redresser au niveau de l'équilibre de l'effectif. Mon rôle est d'améliorer l'effectif, mais quand je suis chez les Diables, ce n'est pour recruter des joueurs. Je suis chez les Diables pour jouer avec eux. Mon seul but, c’est de remporter le titre avec Anderlecht le plus vite possible. Il m'est impossible de vous dire qu'on est ici pour la deuxième ou la troisième place."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK