Jbari : "La D1 sans Lokeren, c'est vraiment la fin d'une époque"

Dimanche dans Complètement Foot, David Houdret, Pascal Scimè et Nordin Jbari sont revenus sur la défaite de Lokeren contre Anderlecht. Une défaite qui scelle le sort de ce club historique. Nordin Jbari en a profité pour partager quelques anecdotes...

Nordin Jbari : "C’est la fin d’une époque. La division 1 sans Lokeren, cela va me faire bizarre même si c’est vrai que ces derniers temps Lokeren n’était pas bien. On savait que le président souhaitait vendre le club, mais sur les dernières années, c’est lui seul qui faisait vivre ce club, ne l’oublions pas. Il peut avoir des côtés négatifs peut-être, mais porter tout seul un club financièrement, c’est lourd. […] J’ai failli signer là-bas quand j’étais en équipe réserve à Anderlecht. A l’époque, Fi Van Hoof était encore là-bas. C’était comique parce que le président, c’est un personnage. Je suis rentré dans le bureau avec mon manager et puis tout d’un coup il a dit : "STOP" ! On s’est demandé ce qu’il se passait et puis il a dit à mon manager : "Toi et moi, maintenant on sort, et on laisse le joueur parler avec l’entraîneur". […] C’est vraiment la fin d’une époque. Et puis moi j’ai connu un temps où c’était très dur d’aller jouer à Daknam."

Pascal Scimè : "Dans la vie, et c’est encore plus vrai dans le foot, il n’y a pas de hasard. Les choses s’entremêlent souvent parce qu’elles ont un lien logique. Olivier Deschacht a joué ce soir le match qui condamne Lokeren contre Anderlecht. Est-ce qu’il a joué son antépénultième match chez les pros en division 1 ? Je ne sais pas. Il faudra voir ce qu’il voudra faire. Est-ce qu’il va vouloir continuer ? Est-ce qu’il va embrasser une carrière de dirigeant ? Est-ce qu’il va revenir à Anderlecht ? Est-ce que Lokeren va être relégué ? (NDLR : Selon nos informations, des suites du footballgate, plusieurs décisions fortes pourraient avoir des conséquences sur les promotions/relégations)"

Nordin Jbari : "Et puis, toujours pour montrer que les histoires s’entremêlent, quelque part, c’est normal que Deschacht termine pratiquement sa carrière à Lokeren puisque son papa a été un des sponsors principaux de Lokeren. Avant il était sponsor à La Gantoise et il s’est disputé avec Michel Louwagie, je ne dirai pas pourquoi. Mais je me souviens qu’après, quand j’étais à Gand, Louwagie nous disait : attention, le papa de Deschacht va mettre double prime, il veut vraiment nous battre... Il y avait vraiment une concurrence entre ces deux clubs à l’époque."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK