Insultes racistes à Malines, il n'y aura sans doute pas de poursuites

Les incidents qui ont émaillé la fin du match Malines-Charleroi ont peu de chance de connaître une suite. Le match delegate indique dans son rapport qu’il n’a… rien constaté. Il y a donc peu de chance que le parquet de l’Union belge entame des poursuites à l’encontre du Kavé.

"Le match delegate a fait son rapport habituel en ajoutant qu’à la 60e Marco (Ilaimaharitra) avait interpellé l’arbitre pour le comportement de supporters en T3 à son encontre (gestes déplacés). L’arbitre (Jonathan Lardot), n’ayant rien vu ni entendu, a demandé au 4e arbitre de suivre cela avec le match delegate", explique Pierre-Yves Hendrickx, le secrétaire général du Sporting. "Le match delegate s’est rendu sur place et n’a rien constaté. A la fin du match, il a enquêté auprès des stewards et du responsable sécurité local qui ont dit n’avoir rien vu ni entendu, idem au poste de commandement (pas d’images). Il a aussi écouté Marco avec l’arbitre mais n’en a rien conclu".

Marco Ilaimaharitra est apparu très énervé à l’issue de la rencontre. Touché par les "attaques racistes" dont il a fait l’objet, il a invectivé l’arbitre assistant. Il a été averti par Jonathan Lardot.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK