Genk écarte Bruges et prend de l'avance en tête des playoffs 1

Le Racing Genk a renforcé son statut de leader de Pro League ce dimanche en remportant le choc au sommet des playoffs 1 face à Bruges (3-1). Leandro Trossard (13e), Ruslan Malinovskyi sur penalty (55e) et Mbwana Samata (80e) ont enfoncé les Brugeois qui avaient provisoirement égalisé grâce à Hans Vanhaken (36e) mais n’ont que trop rarement inquiété Genk.

Les Limbourgeois (41 pts)  possèdent désormais quatre longueurs d’avance sur les Blauw en Zwart et sept sur l’Antwerp, 3e. Le Standard, 4e, devrait récupérer trois points sur tapis vert et donc pointer à cinq points de Genk.

Le résumé

Un seul point séparait les deux équipes au coup d'envoi. Genk avait l'ambition de prendre le large à six journées de la fin, alors que Bruges pouvait s'emparer de la tête du classement.

Alors que les deux blocs étaient bien en place, Genk débloquait la situation sur une erreur brugeoise: Denswil voulait donner le ballon dans l'axe pour Vormer, Trossard interceptait le cuir, s'avançait et frappait de l'entrée du rectangle, ne laissant aucune chance à Horvath (13e).

Genk passait tout près du deuxième but. Samatta voyait sa frappe, déviée par Horvath, être repoussée par le poteau (23e). Le gardien américain détournait ensuite du pied une tentative de Trossard (24e).

Le Club Bruges réagissait via Mata, dont le tir échouait de peu à côté (27e). Les Blauw-zwart héritaient d'un penalty pour une faute d'Uronen et Heynen sur Vormer. Vanaken se chargeait de la conversion (1-1, 36e).

En fin de première période, Dewaest pensait donner l'avantage à Genk, mais l'arbitre Alexandre Boucaut annulait, après intervention du VAR, pour une position de hors-jeu.

Le VAR intervenait à nouveau en début de seconde période pour signaler une main de Mechele dans le rectangle. M. Boucaut accordait le penalty. Malinovskyi, acquitté vendredi alors qu'il risquait sept journées de suspension pour son rouge reçu contre La Gantoise, ne tremblait pas: 2-1 (55e).

Alors que Bruges ne parvenait pas à se montrer réellement menaçant, Samatta tuait le suspense à dix minutes du terme. Le Tanzanien était à la réception d'un centre de la droite d'Ito. Il reprend au passage seul la tête du classement des buteurs avec 21 réalisations, un de plus qu'Harbaoui (Zulte Waregem).

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK