Gand domine difficilement un Eupen accrocheur et reste dans le sillage de Bruges

Ce ne fut pas du grand football mais l'essentiel est ailleurs pour Gand. Les Buffalos ont fructifié un maximum leur déplacement en terre germanophone en remportant les trois points au terme d'une rencontre riche en buts et en rebondissements (2-3). Les hommes de Jesse Thorup ont été mis sur du velours très rapidement. Après cinq petites minutes, Jonathan David profitait d'une frappe repoussée des poings par le portier local pour calmement placer au fond. On pensait alors Gand largement supérieur et lancé vers une victoire facile. Mais comme souvent cette saison, les Pandas n'avaient pas dit leur dernier mot.

Deux minutes plus tard, Prevljak décochait une frappe vicieuse de très loin qui fusait et eu le don de surprendre un Kaminski dépassé (1-1). Pas le temps de respirer dans un premier quart d'heure hyper offensif et franchement agréable à suivre pour le spectateur neutre. 12e minute de jeu et doublé pour David, idéalement lancé en profondeur et qui ne se faisait pas prier pour astucieusement éviter De Wolf et placer dans le but vide. Les Gantois étaient donc (à nouveau) aux commandes mais comme la première fois, cela n'allait pas durer. Danijel Milicevic, l'ancien de la maison buffalo, remettait les deux équipes à égalité à la 19e d'un coup-franc dévié par le mur. Un feu d'artifice offensif qui n'allait malheureusement éphémère.

Il fallait en effet attendre la toute fin de match pour voir Gand reprendre le dessus. Plutôt empruntés jusque-là, clairement en deçà de leur potentiel, les Gantois ont dû s'en remetre à l'ancien eupenois, Castro-Montes, à la finalisation d'une contre-attaque collectivement somptueuse des Buffalos. Gand s'en sort très bien avec ces trois points arrachés qui lui permettent de rester dans le sillage de Bruges dans cette cours effrénée vers le titre.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK