Franky Vercauteren : "Le challenge est grand à l'Antwerp mais je ne pense pas encore au titre"

Franky Vercauteren a retrouvé du boulot du côté de l’Antwerp, cinq mois après avoir été remercié par la direction anderlechtoise qui lui a préféré Vincent Kompany comme T1. La Direction de l’Antwerp voulait quelqu’un qui connaît bien la Proleague.

Sa mission est de continuer le bon travail fourni par son prédécesseur, Ivan Leko, qui n’a pas pu résister au pont d’or offert par les dirigeants du club chinois du SIPG Shanghai.

Annoncé au Standard pour remplacer Philippe Montanier, l’ex-Diable rouge faisait partie des deux derniers candidats au poste d’entraîneur principal. Mais la direction liégeoise, au courant des tractations avec l’Antwerp, a préféré opter pour Mbaye Leye qui avait davantage l’ADN du club principautaire dans le sang.

"L’Antwerp pour le projet sportif et pour la famille"

Franky Vercauteren a été séduit par le projet anversois mais c’est aussi pour des raisons familiales qu’il a choisi l’Antwerp : "J’ai eu plusieurs propositions notamment à l’étranger. En Belgique aussi avec un intérêt de Genk. Mais pour des raisons familiales j’ai préféré rester en Belgique et j’ai aussi préféré accepter un contrat de courte durée jusqu’en juin".

"Je ne pense pas encore au titre"

L’Antwerp on le sait à de grosses ambitions, notamment d’essayer de glaner un titre de champion de Belgique à moyen terme. "C’est aussi pour ça que j’ai accepté ce défi. J’ai eu des propositions mais je voulais un challenge intéressant et le challenge est grand ici à l’Antwerp. Mais ce qui m’intéresse c’est de tracer le chemin pour être le plus ambitieux possible mais je ne pense pas encore au titre. Pour moi je me concentre sur les 5 mois de contrat que j’ai ici au Great Old et pour la suite on verra".

 

"On colle souvent des étiquettes aux entraîneurs"

"Le petit Prince du parc Astrid", a-t-il l’ADN du club anversois dans la peau ? On sait que c’est le manque d’ADN "rouche" qui a joué dans le choix du Standard pour remplacer Montanier : "Si j’ai décidé de signer à l’Antwerp c’est parce que je me sens bien ici. On colle souvent une étiquette aux entraîneurs mais moi j’ai entraîné dans plusieurs clubs et je me suis toujours fondu dans le club. Je m’en fous de savoir ce que les gens disent, si j’ai l’ADN du club. L’important c’est ce que moi je ressens. C’est tout".

"Didier Lamkel Zé est toujours sous contrat à l’Antwerp"

Franky Vercauteren a également évoqué le cas de Didier Lamkel Zé, plus connu pour ses frasques en dehors du terrain, lui qui n’a plus foulé la pelouse depuis le 2 octobre. Mis sur la touche par Leko, le Camerounais de 24 ans souhaiterait rejoindre le Panathinaïkos coaché par son ancien mentor, Lazlo Boloni. Fait-il partie des plans de Franky Vercauteren : "Ecoutez je ne peux pas encore répondre à cette question. Je verrai mais une chose est sûre il est toujours sous contrat à l’Antwerp".

Le premier match de Franky Vercauteren à la tête du Great Old ce sera le 10 janvier à Malines, un club que l’ex-Diable rouge a entraîné pendant plusieurs années.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK