Footgate : Le Standard, Anderlecht, Ostende liés à des transactions douteuses ?

Footgate : Le Standard, Anderlecht, Ostende liés à des transactions douteuses ?
Footgate : Le Standard, Anderlecht, Ostende liés à des transactions douteuses ? - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Le journal flamand Het Nieuwsblad annonce aujourd'hui que le Standard, Anderlecht, Ostende et Malines ont effectué ces dernières années des versements à différentes entreprises de Dejan Veljkovic (l'agent repenti, au centre de l'affaire).

Au total 34 transactions (transferts, ou prolongations de contrat) sont dans le viseur de la justice qui 
tente actuellement de déterminer si ces constructions financières sont légales ou pas.

La période concernée va d'avril 2015 à mars 2018. Sans grande surprise, le club impliqué dans le plus de transactions est le FC Malines. Les noms d'Anderlecht et du Standard apparaissent également dans ce dossier pour les transferts d'Ivan Obradovic et Milos Kosanovic. Deux joueurs achetés à Malines et deux clients de Veljkovic. L'arrivée de Gojko Cimirot est aussi cité dans ce dossier.

Herman Van Holsbeeck, qui a négocié le passage d'Obradovic au Sporting, n'est pas étonné du système mis en lumière. "Le paiement de commission à des entreprises étrangères est plus la règle que l'exception. Sur les 200 transferts que j'ai réalisé en 18 ans de carrière, il y a eu 150 contrats avec une entreprise étrangère. Le seul agent que je connais qui ne travaille presque jamais avec des entreprises étrangères, c'était Mogi Bayat. Mais attention, ce n'est pas parce qu'Anderlecht paie à une entreprise étrangère qu'il sait ce qui arrive avec l'argent".

"Une des questions que se pose le tribunal est de savoir si les joueurs en question ont aussi été payés avec de l'argent 'sale'", écrit Het Nieuwsblad.


Dans ce dossier, Peter Maes est aussi soupçonné de s'être enrichi via le système mis en place par Veljkovic quand il était à Genk et Lokeren.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK