Fiction : si les Play-Offs m'étaient contés… (Episode 3)

Rira bien qui rira le dernier... Ou pas ?
Rira bien qui rira le dernier... Ou pas ? - © BRUNO FAHY - BELGA

Et si les Play-Offs 2019-20, coronavirus oblige, devaient ne jamais se jouer ? Pas de souci, on vous en fait tout de même le récit. Conseil aux supporters et dirigeants : à prendre avec les réserves d’usage. Et un chouïa d’ironie…

--------------------

Pour ceux qui auraient manqué l’épisode 1 : Fiction : les Play-Offs accouchent d’un champion viral (épisode 1)

Pour ceux qui auraient manqué l’épisode 2 : Fiction : si les Play-Offs m'étaient contés… (épisode 2)
--------------------

JOURNEE 3 (29-31 MAI) : TIENS, LE FELICE-TIME…

Vendredi soir 29 mai, le Standard accueille Bruges et cède ses premiers points (1-1). Contrairement aux rituels convenus, Preud’homme et Clement sont allés manger en semaine. Entre la poire et le fromage, MPH file aux WC repasser ses minettes au gel hydroalcoolique : son ex-T2 en profite pour lui vider le costard et pique en douce sa pochette de snus. Ah, ce qu’on rigolait, à l’époque au Breydel.

Sevré, au bord de l’hypra-dose, le coach liégeois voit trouble et rappelle le duo Goreux-Lavalée : ralentis par les mitraillettes enfilées depuis janvier, les deux sbires laissent filer Okereke… qui, de près pourtant, s’y reprend à quatre fois pour tromper Bodart. À la 89e, Lestienne sauve la Police de Liège (retenue par les nombreux rassemblements inciviques dans le Carré) d’une méga-baston-noyade entre kops en bord de Meuse : double crochet du mini-Max griffé Robben grande époque, le MPH-Time est ravivé (1-1).

" Montre voir ta montre "

24 heures plus tard, Charleroi et Gand se quittent dos-à-dos au terme d’un round très folklo (3-3). Orphelins de David et Yaremchuk, les Buffalos héritent  d’un Kvilitaia pour une fois adroit face au cadre… et triple buteur. Malgré le déficit à la pause, Felice Mazzù propose à son nouveau poto Karim de faire le gros dos… avant de surgir dans le Felice-Time – prends ça, MPH, c’est mon concept à moi que j’ai.

Bien vu : aux 86e, 91e et 96e minutes, Dessoleil Willems et Busi sautent plus haut sur corner, assez logique en ce week-end d’Ascension. Louwagie dépose illico plainte et réclame que soit démonté le chrono de l’arbitre Lawrence Visser : un expert dépêché de Zürich à la demande du Referee Department déboute le dirigeant gantois. Une note de frais de plus à traiter par Skype pour Franck De Bleeckere, aux bords du burn-out.

À la machette

Dimanche 14h30 : pour la visite du Standard-bis, la direction anderlechtoise ré-adoube sa Mauve Army. Peu ingrate, l’amicale des intellos tatoués sort une méga-banderole copyrightée PHK, mettant en scène Tony Montana brandissant en vrac les scalps de Defour, Mirallas, Bolat et Bölöni. Sous le choc, ces grands sensibles de l’Antwerp se liquéfient : Kayembe torpille les chevilles de Refaelov, même le Wonderbra de Madame Lior en trémousse de fureur.  Coach Laszlo poursuit le juge de ligne et somme le responsable du parking de lui dire où se cache le bus du VAR. Rien n’y fait : le Sporting tient son premier succès en Play-Offs.

Car une rouquine est passée par là, Adrien Trebel est porté en triomphe : assis en Tribune d’Honneur juste devant Coucke, Mogi Bayat jubile. Rappelé en urgence suite à une vague de SRAS dans le vestiaire mauve (" Di djû, pas lui aussi… " peste Pierre François), le PommierOlivier Renard) a buté de 30 mètres, et du droit svp, dans le Gyproc à Bolat (1-0). Monté sur le dernier coup franc, Sinan loupe de peu de refaire le coup d’AZ 2009 : trop d’after shave après rasage, le crâne était trop dérapant.

 

Statu quo en tête : Bruges 39 points, Charleroi 36, Standard 32, Antwerp 31, Gand 30, Anderlecht 26.

 

JOURNEE 4 (5-7 JUIN) : VERBEKE, CE JUDAS…

Vendredi soir 5 juin 19h10, le Ring d’Anvers est totalement calé suite à la perte de chargement d’un camion Belle-Vue : le car du Standard n’atteint le Bosuil qu’à 15 minutes du coup d’envoi. Pire, le responsable matériel a oublié les ballons à l’Académie : bon prince, Runje refile à Arnaud Bodart (en réparation pour l'oncle Gilbert dont Vedran avait jadis clôturé le règne) des ballons… crevés pour son échauffement express. Résultat : Wesley Hoedt impose son mètre nonante-deux devant Laifis… puis se fait exclure pour avoir frappé Lamkel Ze qui festoyait déjà, torse nu, debout sur le grillage.

Passé la pause, Bastien enrhume Defour et s’en va croiser sa frappe… avant de repasser devant Steven : " C’est qui le patron ? C’est Sammy ! " Les Rouches ont la rage : on fire sur son flanc droit, Vojvoda loupe son 14e centre d’affilée… qui va directement au fond (1-2). En tribune, Bruno Venanzi règle ses comptes avec Lucien D’Onofrio : " Avec les compliments du petit comptable rouche… "

Signé Kaveh

Soirée Bee Gees dans les loges carolos, c’est la fièvre du samedi soir au Pays Noir : pour recevoir Bruges, Mehdi Bayat déroule le tapis rouge pour Bart Verhaeghe, son pitbull préféré. Dès les zakouskis au Salon Rose, les deux bobos se chamaillent sur les annexes au contrat de Martinez : pour cette année blanche jusqu’à l’Euro 2021, cumul possible au Breydel ou au Mambour ? Allô, Dick Advocaat ?

Sur le vert, Gholizadeh tournicote Sobol et sort le plateau-repas pour son copain Rezaei qui, à deux reprises, fait regretter au sympathique Brandon ses railleries d’entraînements dn début de saison (2-0). Mogi se marre, Mannaert fulmine : le DG du Club n’avait pas bien relu la clause d’empêchement aménagée par le brave Arnaud, le buteur iranien pouvait bien être aligné face à son employeur. Les Gazelles tremblent, les Zèbres sont dans leurs écuries. D’Augias ?

Prends ma touche

Rien ne va plus à Gand : Anderlecht vient s’imposer grâce aux tuyaux de son nouveau Directeur Sportif Peter Verbeke (ex-Gand). Louwagie fulmine toujours : comme avec les relevés téléphoniques, jadis, de Sollied et Dury, qui négociaient dans son dos avec Bruges, il pensait avait tracé le MacBook de son ex-recruteur en chef, avec fonction autodestruction activée. Ben non, Michel.

Vercauteren applique les fiches à la lettre : jouer dans les pieds carrés du duo Plastun-Ngadeu, et dans le dos des backs-ailiers. Roofe sème Kums en sifflotant, Doku finit mieux ses actions (pas difficile…) que lors de sa visite de février en terre buffalo. Muhammadi disjoncte et jette son throw-in dans le but à Kaminski : c’est con, le brave homme avait lu à l’envers son Assimil Arabe/Danois fourni par l’expert ès rentrées de touche recruté par Thorup (0-3).

 

Au classement, Bruges et Charleroi comptent 39 points, le Standard 35, l’Antwerp 31, Gand 30 et Anderlecht 29.

 

A suivre...

 

Les premiers épisodes de "si les Play-Offs m'étaient contés…"

Episode 1: si les Play-Offs m'étaient contés…

Episode 2: si les Play-Offs m'étaient contés…