Faïz Selemani obtient gain de cause en appel et peut jouer avec Courtrai

Courtrai peut désormais compter sur les services de Faïz Selemani. L'international comorien était arrivé cet été chez les Kerels après avoir quitté l'Union St-Gilloise. Un transfert controversé sur lequel la justice a tranché ce jeudi en appel, permettant à Selemani d'évoluer au sein de son nouveau club.

"Le KV Courtrai prend acte que Faïz Selemani a été déclaré éligible pour jouer", a écrit le club de Pro League sur son site internet. "Le club est ravi d'enfin avoir la possibilité d'aligner ce joueur qui a montré durant ces derniers mois à l'entraînement qu'il avait les qualités nécessaires pour jouer en équipe première."

En août dernier, Selemani avait cassé son contrat avec l'Union St-Gilloise de manière unilatérale après avoir été renvoyé dans le noyau B. Le joueur comorien s'était également vu interdire l'accès à l'entraînement de l'équipe première. Quelques jours plus tard, Selemani s'était engagé avec Courtrai sans qu'aucune somme ne soit versée au club bruxellois. Selon l'Union, Courtrai aurait encouragé le joueur à casser son contrat. Une accusation à laquelle les Kerels ont répondu en affirmant qu'ils s'étaient simplement accordés avec un joueur libre de tout contrat.

L'Union Belge de Football n'a pas soutenu cette thèse et a refusé de rendre Selemani éligible. L'ailier de 26 ans a alors décidé d'attaquer l'Union Belge en justice en exigeant une astreinte de 25.000 euros par jour et le droit de participer à la compétition.

L'affaire a été prise en charge par le tribunal de première instance bruxellois qui a rejeté dans un premier temps la demande du joueur le 4 octobre dernier. Ce jeudi en appel, Selemani a obtenu gain de cause.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK