Fabrice Lokembo, du football professionnel au trafic de migrants

Qui est donc cet individu que les douaniers arrêtent un soir de juillet 2016 au terminal ferry de Dunkerque ? Dans sa camionnette, on découvre dix migrants qu’il compte visiblement faire passer en Angleterre. La Justice dunkerquoise, elle, ne va pas s'interroger longuement. Elle a malheureusement l'habitude et, dans ces cas-là, elle est plutôt expéditive. L'homme est jugé et condamné, en quelques minutes.

Il s'agit du Belgo-Congolais Fabrice Lokembo, un ancien joueur de football passé par le championnat de Belgique. Il a de longs mois de prison pour réfléchir et tenter de comprendre ce qui a pu l’amener là. Comment il est passé des clameurs du stade, jeune footballeur professionnel au Sporting de Charleroi (2002-2005), au béton froid de la Maison d’arrêt de Dunkerque.

Aujourd’hui, il a payé et entend bien se reconstruire. En repenti, Fabrice Lokembo a accepté de se confier. De tout raconter d’une vie de footballeur insouciant, avec ses tentations et ses rencontres, de l’impossible reconversion quand rien n’a été préparé ou encore de son retour en Belgique après trois ans à l'étranger (un en Israël et deux à Chypre). Il sera totalement oublié par le monde du foot belge, c'est le début de la descente aux enfers. "Il est récupéré, effectivement, par un milieu qui n’est pas sain. Là où Lokembo pouvait 'arroser' avec son train de vie relativement aisé… après, il revient et n’a plus un rond en poche. Ceux qui vivaient à ses crochets ne s’en rendent pas compte immédiatement et continuent à le fréquenter, à le solliciter", raconte son avocat Jean-Pierre Deprez (Barreau de Charleroi).

Pour ce Devoir d’Enquête, Axel van Weyenbergh et Alain Vaessen ont vérifié point par point tout ce que Fabice Lokembo a affirmé, bousculant au passage quelques préjugés et idées reçues. 'Bon joueur, mauvaises passes', Un Devoir d’enquête d’Alain Vaessen et Axel Vanweyenbergh : à voir ce mercredi 6 février à 20h20 sur La Une TV.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK